Magazine Emarketing

Les 2 objectifs les plus importants dans la création de sites e-commerce

Publié le 14 décembre 2007 par Christophe Da Silva

Bon, le titre n’est pas tout à fait vrai. Il n’existe qu’un seul objectif important dans la création de sites e-commerce et 2 choses à faire pour y arriver. L’objectif de votre site e-commerce est de vendre votre (vos) produit(s). Les deux choses à faire pour faire en sorte d’y parvenir, c’est d’aider et de persuader.

Lors de la conception d’un site e-commerce, vous devez prêter particulièrement attention à son utilisabilité et à ses capacités persuasives. L’objectif d’un bon site e-commerce est de doucement amener les utilisateurs à acheter le produit qu’ils souhaitent. Afin de veiller à ce qu’il le trouve le plus facilement possible, vous devez vous assurer que votre site est aussi “utilisable” que possible. Il existe des milliers de méthodologies d’utilisabilité et de persuasion et nous n’avons pas l’intention de toutes les aborder dans cet article. Nous avons identifié les deux facteurs les plus importants dans ces deux domaines et vous avons fourni des conseils et des orientations pour vous aider à optimiser votre site pour augmenter vos ventes.

Un design utilisable

Lorsque les visiteurs arrivent sur votre boutique en ligne, ils ne sont pas aussi patients qu’on pourrait le croire, et une fois leur patience épuisée, ils abandonnent et vous quittent pour le site concurrent. Plus votre site est facile d’utilisation, moins les visiteurs doivent réfléchir à son fonctionnement, et par conséquent peuvent rester plus longtemps sur votre site, et sont plus enclins à acheter vos produits.

Avec l’augmentation de l’utilisation des CSS (feuilles de styles) et l’augmentation de l’accès aux kits graphiques, les vendeurs peuvent entièrement personnaliser le design de leurs sites e-commerce, n’ayant de limite que leur imagination. Malheureusement, cela peut conduire à une certaine confusion pour les utilisateurs qui auront à réfléchir sur ce qui est cliquable ou non, ce qui peut les amener à se décourager.

Avec les liens contextuels, il est préférable de poursuivre la tradition HTML, préservant les liens avec des contrastes de couleurs et le soulignement. Les utilisateurs aiment également savoir où ils se trouvent. Les liens déjà visités devront être alors dans une autre couleur.

En ce qui concerne les boutons, et bien, ils doivent ressembler à des boutons ! Je suis sans doute condescendant, mais il semblerait que beaucoup de gens oublient cet aspect quand ils ont passé beaucoup de temps à faire en sorte que les boutons d’intègrent dans la conception.

L’un des meilleurs moyens de perdre vos clients est doute lorsqu’ils sont perdus sur votre site, ou qu’ils ne retrouvent pas leur chemin. En ce sens, il est fortement probable qu’ils n’achètent pas. Pour palier ce problème, utilisez une navigation remontante (chemin de fer) permettant ainsi à l’utilisateur de voir le chemin parcouru.

Le baseline a de plus en plus été abandonné afin de moins encombrer le design d’un site, mais là où la suppression du baseline ne présente aucun risque, il n’en reste pas moins très utile. Il est important pour le client de savoir si votre site vend ce qu’il recherche. Un bon exemple est celui d’Amazon qui, lorsqu’ils ont lancé le site, avait le baseline “Online Bookstore” (librairie en ligne), car lorsque la clientèle devait atterrir sur leurs pages, ils auraient dû réfléchir un peu pour comprendre ce que la société “Amazon” essayait de leur vendre. Maintenant qu’Amazon a une reconnaisance internationale, ils ont abandonné leur baseline car il n’était plus nécessaire.

Un design persuasif

Une fois le travail sur l’utilisabilité de votre site e-commerce effectué et que les visiteurs pourront sans problème retrouver leur chemin, il faut ensuite réfléchir sur le second volet de la conception de votre site. Vous devez les faire aller là où vous souhaitez qu’ils aillent. Voici quelques conseil pour concrétiser cet objectif.

Une fois que l’utilisateur a mis certains articles dans son panier et cliqué sur le bouton de commande, il y a de fortes chances pour qu’il ait réellement envie d’acheter quelque chose. Alors quoi que vous fassiez, vous devez faciliter impérativement le remplissage des informations de carte bancaire et l’action de clic afin de confirmer la commande.

Une bonne pratique serait de supprimer tous les liens inutiles de la page de commande. Par exemple, tous les liens vers la page d’accueil et le moteur de recherche interne. Si l’utilisateur s’en va chercher d’autres produits, alors il est possible qu’il soit déconcentré par divers éléments et qu’il oublie qu’il était en train d’acheter quelque chose. Mais assurez-vous toutefois que l’utilisateur ait toujours accès à l’information sur le produit qu’il est en passe d’acheter. Vous pouvez essayer d’implémenter la fiche descriptive (ou au moins les caratéristiques minimum) sur la page de commande, ou mettre en place un lien ouvrant une popup avec l’ensemble de la fiche produit. De cette manière, il ne repartira pas vers la fiche produit en tant que telle et aura donc moins de chances d’être attiré par quelque chose d’autre qui pourrait perturber son achat.

Vous devez également bannir les processus de commande trop longs (plusieurs pages) Demandez seulement aux clients les informations dont vous avez réellement besoin.

L’une des principales habitudes des utilisateurs venant rechercher un produit sur un site internet est d’employer le moteur de recherche interne. Essayez de cartographier vos produits à l’aide de mots clés en vous appuyant sur les recherches effectués par les utilisateurs. Ainsi, si un client cherche un mot lié à un produit mais qui n’est pas inclu dans le titre ou dans la fiche descriptive d’un produit, il pourra quand même lui être présenté. C’est un peu comme un client demandant assistance dans un magasin pour un produit qu’il sait qu’il veut mais dont il n’est pas sûr du nom.

Vous devez également faire des fiches produit aussi descriptives que possible. N’imaginez pas que les utilisateurs soient aussi compétents que vous concernant les produits que vous vendez. S’il y a une chose que vous n’avez pas décrite, il y a 3 options :

  • le client vous demande des informations complémentaires, ce qui arrive beaucoup moins qu’on ne le croit
  • le client regarde sur le site de votre concurrent et si ce dernier possède l’information, c’est un peu comme si vous aviez perdu le client, même s’il achète chez vous, car il se souviendra que votre concurrent est plus efficace que vous. Plus cher, peut-être, mais plus efficace.
  • le client s’en va.

Aussi, plus vous donnerez d’informations, plus vous alimenterez les robots d’indexation des moteurs de recherche. Donc en rédigeant vos fiches descriptives, pensez également à optimiser votre site pour les moteurs de recherche.

En Conclusion

En suivant ces deux directives, vous pourriez observer une augmentation marquée de votre taux de conversion sur votre site e-commerce. Il existe également de nombreuses autres possibilités en matière d’utilisabilité et de modèles de persuasion que vous pouvez appliquer, et nous vous recommandons fortement d’en prendre connaissance.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Christophe Da Silva 999 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte