Magazine Environnement

Peut-être l’appel de la dernière chance

Publié le 14 décembre 2007 par Aurélia Denoual

Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon a demandé aux ministres présents à Bali, alors que la fin de la conférence s’approche, une percée réelle dans la lutte contre le réchauffement climatique, en insistant sur leur devoir face aux peuples qui nous regardent, en sachant que le sort des générations futures dépend ders décisions à prendre.


À ce stade, on comprend mal le pessimisme affiché par Ban Ki-moon, alors que la conférence de Bali n’est pas censée délivrer d’objectifs quantifiés de réduction des émissions de gaz à effet de serre, mais simplement de lancer le processus de négociations en fixant un calendrier assorti d’une date butoir pour la rédaction d’une convention internationale à faire ratifier par les pays membres de l’ONU.


Cependant, il faut croire que Ban Ki-moon avait ses raisons en écoutant les déclarations et les professions de foi des uns et des autres, sans vouloir prendre le moindre engagement or, vendredi soir il sera trop tard.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aurélia Denoual 17 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte