Magazine Société

Rédaction

Publié le 14 décembre 2007 par Jlhuss

La copie suivante est un brouillon trouvé dans les corbeilles à papier (recyclable) de l’Institution Saint François Xavier de Neuilly, Haut de Seine. En dépit d’une syntaxe et d’une orthographe incertaines, ce texte, où se manifeste toute la fraicheur d’une âme enfantine, intéressera certainement les lecteurs d’Actu…

Chambolle

Rédaction

Sujet  “ Tes pères et mères honoreras . ” Illustrez ce commandement en racontant ce qui, dans la vie professionnelle de votre père, vous rend le plus fier. Les meilleurs devoirs seront lus pendant la séance récréative donnée à l’occasion de la Saint Charlemagne.

passation_blog_03.1197577923.jpg
Papa, le commerce, il a ça dans le sang. D’ailleurs c’est pas compliqué, même avec moi son fils, il peut pas s’empêcher d’en faire. Comme il aime bien parler anglais, il appelle ça des deal. Moi j’aime bien, vu qu’à chaque fois il me paie en euros (qui coûtent plus cher que des dollars). En plus c’est pas compliqué. Par exemple, quand il fait un discours devant les cadres de la boîte, au lieu de mettre mon super baggy et de mon blouson de chez Nike, je dois porter un ensemble blazer-pantalon de flanelle, modèle ” Les Triplés” de Madame Figaro. A deux cents euros le quart d’heure c’est un chouette boulot et à c’tarif , j’veux bien travailler plus pour gagner plus comme y dit papa quand y cause aux employés.
Parce que je vous l’ai pas encore dit, mais maintenant la maison France et Cie, c’est lui le patron. Avant, la boîte c’était plutôt le genre plan plan. On aurait aussi bien pu s’appeler ” Au Gagne Petit” ou ” Les Nouvelles Galeries du Centre”. L’ancien boss à part la tête de veau, les magouilles de bistrot et cochon qui s’en dédit, les vraies affaires, il y comprenait rien . Forcément : un ancien maquignon ça connaît mieux le cul des vaches que l’indice Dow Jones ou le NASDAQ.
En six mois, mon père, il a repris les choses en main. Pour commencer il a viré l’ancienne direction, rien que des nazes et pas fiables en plus. La preuve, z’étaient même pas foutus de trafiquer correctement un listing informatique. A la place il a recruté une dream-team hyper-super rien que des battants, des affamés, des qui vont chercher le client avec les dents. En plus, il a pas hésité à taper chez la concurrence, ni à la jouer diversité post moderne. Son nouveau directeur des relations extérieures vous savez où il l’a trouvé? Chez La Rose-Opoint & Co; et sa responsable des affaires juridiques (ma RAJ il l’appelle papa) une vraie princesse, une nana d’enfer qui a un look à coller au plafond un prédicateur évangéliste comme dit mon grand frère (celui qui avait un scooter qu’on lui a volé mais qu’il a retrouvé depuis), il l’a dégotée où ? Chez Melting-Pote.fr, une start-up qu’a le vent en poupe.
Conclusion : on n’est pas là pour rigoler. C’est simple, depuis qu’il est PDG, papa je le vois plus (sauf pour les discours et mes vacations à 200 euros). Ca a même fini par fâcher maman qui a fait ses valises et qui a fichu le camp en claquant la porte (depuis ma vie est devenue vachement compliquée mais, ça c’est une autre histoire). D’ailleurs la porte, papa il l’a pas entendu claquer vu qu’il avait un bussiness-dating avec ses associés du holding United-European pour une ouverture du capital à la Turkish Inc.. Comme, dans la foulée, il est allé en Chine pour placer les nouveaux produits (papa dit que, quand le client voit le PDG ça lui donne confiance), il ne s’est même pas aperçu que maman n’était plus là. Ce qui n’a pas empêché que, question bonnes femmes, il ait eu plus que son compte d’emmerdements.
D’abord la RAJ s’est mise à restructurer son service au cimeterre, façon rezzou, d’où plaintes, pleurs et grincements de dents. Mais tout ça c’était rien à côté de la suite. Papa, il avait embauchée lui-même l’adjointe au directeur des relations extérieures, une super meuf typée subsahélien, parce qu’elle avait une tchatche pas possible et qu’en plus ça mettait un peu de couleur dans le management (paraît qu’ça s’appelle de l’affirmative aquecheune*). Vous allez pas m’croire mais voilà que cette conne s’est mise à avoir des états d’âmes. Et que j’te couine que faire du démarchage à domicile chez les clients Chinois ça ne ressemblait à rien vu que là-bas les domestiques couchent sur des nattes en bambous usagés et sont payés en queues de lychees. Et que j’t’en rajoute une louche au motif qu’envoyer des fleurs à un gros clients russe qui venait d’être réélu PDG, ça puait, étant donné que sa désignation avait été considérablement facilitée par la suppression préalable des autres candidats…
Vous imaginez la tête de Papa. Y s’défonce comme un malade pour que la terre entière rapplique au magasin. Et on lui casse sa baraque avec des chochoteries à deux balles alors qu’il a rien fait que de respecter des p’tites manies bien compréhensibles chez des gens qui sont pas comme nous. Bon, dans un premier temps, il l’a joué grand seigneur, calme, sur de lui et dominateur. Mais l’autre idiote, au lieu de comprendre qu’elle n’avait que trois choses à faire: être noire, mignonne et la fermer, Elle a remis ça, et au plus mauvais moment.
Je résume: Papa il est pas raciste. Pour lui, du moment qu’ils ont du pognon tous les hommes sont égaux et plus ils ont de pognon plus ils sont égaux. C’est pour ça qu’il a invité un client arabe à visiter la boîte. Un type vraiment très très bien, bourré de fric et de pétrole mais très nature, très modeste. La preuve c’est un militaire, s’il avait voulu, il aurait pu se faire nommer général ou même maréchal, mais il non, il a préféré rester simple colonel. En plus, il couche toujours sous la tente. Et hospitalier avec ça. C’est simple, quand des gens viennent le voir, il veut jamais les laisser repartir. D’accord, il lui est arrivé d’être un peu dur avec ses collaborateurs ou avec ses concurrents mais comme dit Papa, si il fallait s’arrêter à des détails y aurait plus d’commerce possible.
Donc voilà notre ami le colonel qui se pointe. Je vous jure, l’avion était pas encore posé que l’autre excitée part au quart de tour : “ Qu’est-ce ça veut dire ? Qui c’est qui l’a autorisé à faire ses courses ici Mouamar ben Landru? Y nous prend pour qui le tueur en série, pour son paillasson ou pour sa serpillère ? ” Son chef, le gars de chez Larose-Opoint, il bien essayé de la calmer, rien à faire. “ Toi la carpette t’avales ton chapeau et tu la ramènes pas ! ” qu’elle lui a balancé. Du coup l’autre a prévenu papa “ Faites quelque chose, il a supplié, si vous l’arrêtez pas elle est capable de vouloir lui faire bouffer le sac de riz que j’ai ramené de ma croisière en Somalie, au moment où vous signerez les contrats. ”
Quand il a entendu ce mot, “ Contrat ” papa, il est devenu bleu, puis blanc et quand il a décroché son téléphone pour appeler la sauterelle, il était tout rouge. Ce qu’il lui a dit, c’est pas racontable tellement c’était fort. Tout c’que j’peux dire, c’est qu’c’était si formidablement grandiose que j’ai décidé que ma prochaine vacation blazer-flanelle, j’lui ferai gratis tellement j’l’admire.
Résultat, tout est rentré dans l’ordre. Bon, on a bien été obligé d’améliorer un peu le paquet cadeau, vu que notre ami le colonel, il avait pas vraiment apprécié. Pour le calmer on l’a emmené au “ Droidelomme ” la boite le plus chic de la capitale et là il a eu le droit de faire tout ce qu’il voulait : se moucher dans les rideaux, mettre les pieds dans tous les plats qui passaient à sa portée (il fait ça très bien) et traiter les personnes présentes, personnels et clients, d’enfoirés, de putes et de boites à merde. Bref, il s’est lâché à donf, il est revenu enchanté et papa lui a fait signer tout ce qu’il a voulu. Après quoi il est reparti dans son pays et les choses ont repris leur train train habituel. Par exemple si vous m’demandez où il est, mon père, en ce moment. J’ai même pas besoin de regarder son agenda pour vous répondre : “ Papa ? Il est en voyage d’affaires ”
Louis S
* l’élève Louis S fait sans doute référence au concept anglo-saxon d’” affirmative action ” que nous traduisons par discrimination positive
<>éé<><><><><&><><><><é><><><>éé<><><><><é><><>

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jlhuss 148 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine