Magazine Politique

Affaire Bettencourt : la vérité si je mens

Publié le 09 juillet 2010 par Hmoreigne

 Quand une rétractation cache une révélation” titrait hier Le Monde à propos de l’ancienne comptable de Mme Bettencourt. Plutôt qu’un revirement partiel Mme Thibout nuance ses déclarations et apporte des précisions . Nul doute que sa situation est peu enviable, dépassée par ce qui est devenu une affaire d’Etat, prise en otage entre un pouvoir aux aguets et une presse soucieuse de faire le jour sur des méthodes de financement de la vie politique. Frappé de la malédiction de Sysiphe, Nicolas Sarkozy doit se préparer à une guerre de tranchée. Edwy Plenel l’a prévenu, l’affaire ne fait que commencer.

Elysée 1-Mediapart 1. Loin d’apporter un peu de sérénité, la réaction de Claude Guéant (en photo), secrétaire général de l’Elysée selon laquelle Nicolas Sarkozy et Eric Woerth étaient désormais “totalement disculpés” des accusations de financement illégal, que “le fait que la vérité est rétablie fait toujours plaisir” suscitent une étrange impression.

L’empressement de l’exécutif à vouloir s’absoudre de toute mise en cause laisse flotter le sentiment qu’il est prêt à tout pour refermer la boîte de Pandore d’autant, que Me Antoine Gillot avocat de Claire Thibout indiquait hier soir que sa cliente fait l’objet d’un “acharnement” du parquet de Nanterre pour qu’elle revienne sur ses déclarations.

Décidemment, le feuilleton de l’été tourne au long métrage dans un registre qui n’aurait pas déplu à Henri Verneuil, réalisateur de I…comme Icare.

Quand la garde présidentielle attaque une presse qui ne fait finalement que son travail la moutarde monte au nez du magistrat-blogueur Philippe Bilger, qui juge que “l‘UMP n’a vraiment honte de rien “. “On est dans une opération qui consiste à renflouer les caisses de Mediapart parce qu’ils ne sont pas à l’équilibre financier“, a expliqué Nadine Morano sur France Info jeudi. Le même jour, Eric Raoult, un habitué aux dérapages verbaux, n’a pas failli à sa réputation. Le député UMP de Seine-Saint-Denis et maire du Raincy a accusé sur Radio classique le site internet de “délation” et de “méthodes collaborationnistes“, indiquant que “Médiapart pourrait s’implanter à Cuba“.

Plus grave, même si l’initiative a peu de chances d’aboutir, les parlementaires UMP annoncent une proposition de résolution, en fait une simple déclaration de principe, “sur la liberté de la presse” censée “préciser l’équilibre entre liberté de la presse, droit d’informer, droit au respect de la vie privée et respect des informations couvertes par des secrets professionnels“.

En vieux briscard, Edwy Plenel avance une analyse froide de la situation : “Claire Thibout, comme d’autres témoins, sont soumis à une très forte pression policière, dans le cadre d’une enquête qui n’est pas menée par un magistrat indépendant, qui n’est pas menée par un juge d’instruction, qui n’est pas menée dans le cadre d’une enquête où l’on instruirait à charge et à décharge, en confrontant chaque point de vue“.

Partager et découvrir

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hmoreigne 111 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines