Magazine Environnement

La vraie richesse c'est quoi exactement ? - quelques indicateurs

Publié le 15 décembre 2007 par Claire Et Greg
Quand on nous parle de la richesse d'un pays, on nous sort inévitablement les chiffres de la croissance et du PIB. Histoire de remettre un peu les pendules à l'heure, on vous propose de faire un petit point sur ce que recouvre notre si chère croissance et surtout vous parler d'autres indicateurs existants  qui donnent un autre sens à la richesse.

Pour commencer, quelques définitions

PIB - Produit intérieur brut : [source Wikipédia] Le produit intérieur brut correspond à la valeur totale de la production interne de biens et services dans un pays donné au cours d'une année donnée par les agents résidents à l’intérieur du territoire national. C'est aussi la mesure du revenu provenant de la production dans un pays donné. On parle parfois de production économique annuelle ou simplement de production.
Croissance économique :  [source Wikipédia] Selon la définition classique de François Perroux, la croissance économique correspond à « l'augmentation soutenue pendant une ou plusieurs périodes longues d’un indicateur de dimension, pour une nation, le produit global net en termes réels ». En pratique, l'indicateur utilisé pour la mesurer est le produit intérieur brut ou PIB, et le taux de croissance est le taux de variation du PIB.

Richesse : [Petit Larousse 2000] 1- Abondance de biens, fortune. 2 - Qualité de ce qui est précieux, magnificence - Au pluriel : 1 - Ressources naturelles d'un pays, d'une région, exploitées ou non. 2 - Produits de l'activité économique d'une collectivité. 3 - Valeurs d'ordre intellectuel, spirituel, spirituel.
Et oui, la richesse, ce n'est donc pas seulement une valeur économique mais cela concerne également les ressources naturelles et les valeurs culturelles !!!
Concernant la croissance et le PIB, nous avions déjà publié un petit texte (extrait du Rapport "Reconsidérer la richesse" de Patrick Viveret) que nous vous invitons à relire : cliquer ici
et qui montrait nettement que ces deux indicateurs, purement économiques, et qu'on nous brandit à tout bout de champs, sont tout a fait insuffisants pour mesurer tous les aspects qui peuvent faire la richesse d'un pays et le bien être de ses habitants.
Des indicateurs alternatifs
De nombreux chercheurs et groupes militants se sont donc pencher sur le problème pour tenter d'établir de nouveaux indicateurs succeptibles de mieux rendre compte de "l'état" d'un pays. En voici quelques-uns :
L'Indice de Développement Humain - IDH : [source PNUD et Wikipédia] Cet indicateur a été créé par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en 1990. Il évalue le niveau de développement humain des pays.

Il prend en compte :

- la santé/longévité (mesurée par l'espérance de vie à la naissance), qui permet de mesurer indirectement la satisfaction des besoins matériels essentiels tels que l'accès à une alimentation saine, à l'eau potable, à un logement décent, à une bonne hygiène et aux soins médicaux. En 2002, la Division de la population des Nations Unies a pris en compte dans son estimation les impacts démographiques de la pandémie du sida pour 53 pays, contre 45 en 2000.

- le savoir ou niveau d'éducation. Il est mesuré par le taux d'alphabétisation des adultes (pourcentage des 15 ans et plus sachant écrire et comprendre aisément un texte court et simple traitant de la vie quotidienne) et le taux brut de scolarisation (mesure combinée des taux pour le primaire, le secondaire et le supérieur). Il traduit la satisfaction des besoins immatériels tels que la capacité à participer aux prises de décision sur le lieu de travail ou dans la société ;

- le niveau de vie (logarithme du produit intérieur brut par habitant en parité de pouvoir d'achat), afin d'englober les éléments de la qualité de vie qui ne sont pas décrits par les deux premiers indices tels que la mobilité ou l'accès à la culture.

En 2002, voici comment se répartissait l'IDH dans le monde :

   

Le Baromètre des Inégalités et de la Pauvreté - BIP 40
: [Source - site du BIP 40] Le BIP 40 est un indice agrégé cherchant à mettre en avant les questions de pauvreté et d’inégalités. Pour le composer, il s’agit d’abord d’identifier les séries statistiques qui sont censées refléter les diverses dimensions des inégalités et de la pauvreté, puis de les additionner. Cette démarche est largement tributaire des statistiques disponibles (sur certains sujets, comme la santé, l’information fait singulièrement défaut). La démarche comporte aussi une part d’appréciation plus subjective dans le choix des indicateurs retenus ainsi que dans le poids accordé à chacun d’eux. Cet indicateur prend notamment en compte des données concernant, l'emploi, les revenus, le logement, la santé...
L'évolution de cet indicateur depuis les  années 80 montre clairement l'augmentation des inégalités :

L’indicateur de bien-être économique : [source - article de Jean Gadrey]

Mis en place par les Canadiens Osberg et Sharpe, il est construit en faisant la moyenne de quatre indicateurs synthétiques, portant respectivement sur les flux de consommation au sens large, les stocks de richesses (économique, humaine et environnementale), les inégalités et la pauvreté économiques, et l'insécurité économique (risques économiques liés au chômage, à la maladie, à la vieillesse, et ceux des familles monoparentales)

Voici les résultats comparatifs de cet indice en parallèle du PIB ou de l'IDH pour la Norvège,le Royaume Unis et le Canada :
On voit bien qu'en dehors de la Norvège, l'augmentation du PIB ne traduit pas pour autant une augmentation de l'indice de bien être économique.

L’Indicateur de Progrès Véritable (Genuine Progress Indicator, GPI) : Cet indicateur élaboré par un institut californien, part de la mesure de la consommation des ménages, à laquelle on ajoute des contributions au bien-être exprimées en termes monétaires, telles que les activités bénévoles et le travail domestique. Puis on soustrait la valeur estimée des richesses naturelles perdues (dommages à l'environnement, destruction des ressources non renouvelables, ...) et des dégâts sociaux (chômage, délits, accidents, inégalités, ...). Les mesures effectuées aux Etats - Unis donnent les résultats suivants :
Là encore, le PIB augmente, mais l'indice de progrès véritable, lui, stagne, voire diminue.

L’indice de santé sociale - ISS (mis au point aux Etats-Unis) : Il se traduit dans 16 indicateurs sociaux dont il fait une sorte de moyenne. Sont ainsi regroupés dans cet indice des critères de santé, d'éducation, de chômage, de pauvreté et d'inégalités, d'accidents et de risques divers. Là encore, cet indice est en constante baisse depuis 1969 aux États-Unis, marquant une nette contradiction avec la hausse presque constante du PIB :
L'Indicateur de Pauvreté Humaine - IPH : [source Wikipédia] L'IPH est un indicateur qui caractériqse le niveau de pauvreté d'un pays. Le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), utilise pour mesurer l'IPH, des indicateurs indirects, qui mesurent l'impact de la pauvreté sur la population, et qui servent à calculer un IPH-1 et un IPH-2 (indice de pauvreté humaine) :

- l'IPH-1, plutôt adapté au classement des pays pauvres, est calculé à partir d’indicateurs de longévité, d'instruction et de conditions de vie.

- l'IPH-2, plutôt adapté au classement des pays riches (il est utilisé pour la plupart des pays de l'OCDE) est calculé à partir des indicateurs de longévité, d'instruction, de conditions de vie mais aussi d'exclusion.

Si on considère d'après ces critères, les pays de l'OCDE, en 2004, le pays qui a le niveau de pauvreté le plus bas est la Suède, tandi que la France se classe en 10ème position, le Royaume Unis en 15ème position et les Etats -Unis en 16ème position.
Conclusion
Les différents indicateurs présentés ci-dessus montrent clairement que le PIB est un indicateur largement insuffisant et même trompeur pour montrer le niveau de richesse et de bien être d'un pays. Pire, cela montre aussi clairement que l'augmentation du PIB, se fait souvent en parallèle de l'augmentation des inégalités et au détriment des conditions sociales et environnementales.
Une bonne remise en cause de notre sacro-sainte croissance est à faire vous ne croyez pas ?
Pour plus d'information sur ce sujet
- Site du BIP 40 : http://www.bip40.org/fr/
- Article de Wikipédia sur les indicateurs économiques :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Indicateur_%C3%A9conomique
- De la croissance au développement, à la recherche d'indicateurs alternatifs
Jean-Gadrey, 2002
- Une évaluation de l'incide de bien être économique dans les pays de l'OCDE
Lars Osberg et Andrew Sharpe, 2002
- Pour de nouveaux indicateurs de richesse
Dominique Méda, 2001
- Le site Redefining Progress
- Le social et l'environnement : des indicateurs alternatifs au PIB
Philippe Defey, 2004
 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • S.O.S produit

    "Le Tour a été abîmé, il doit reconquérir sa crédibilité et sa dignité". Cette phrase, extraite du long entretien accordé au Monde dans son édition du mercredi... Lire la suite

    Par  Philostrate
    CYCLISME, FOOTBALL, SPORT
  • Le SAFA DIA

    La marque coréenne Safa vient de sortir sur le marché coréen son lecteur mp3 baptisé DIA. Ce lecteur est équipé d'un... Lire la suite

    Par  Greg
    AUDIO , CONSO, HIGH TECH, IMAGE & SON
  • Libéralisme historique

    Ce week-end, l'histoire de la France et la pensée économie a connu un épisode que les médias n'ont pas relayé. Et c'est bien dommage, car cela aurait été... Lire la suite

    Par  Désabusé
    FINANCES, FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • La dette publique de la France relevée à 64,2% du PIB en 2006.

    A lire, la dépêche publiée par Reuters sur la dette publique française qui explique l'incroyable complexité de son calcul. Pour ma part, je me réjouis que nous... Lire la suite

    Par  Cabinetal
    FINANCES, SOCIÉTÉ
  • La France en Europe: Un chiffre qui fait très mal....La Dette atteint les ...

    Au deuxième trimestre de 2007, l'ensemble de la dette publique (Etat, organismes d'administration centrale, collectivités locales et Sécurité sociale) a augment... Lire la suite

    Par  Danielriot - Www.relatio-Europe.com
    CULTURE, EUROPE, EUROPE , POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Oh La Grosse EnCyclo de WikiP??dale!

    audio mp3 4'44 Helloh! On a mis un petit peu de temps ?? chercher de nouvelles id??es pour la rentr??e Oh La Radio! On a de nouveaux concepts de dingues ??... Lire la suite

    Par  Caramelito
    HUMOUR, INSOLITE, TALENTS
  • Efficience des marchés

    En ce début de semaine et comme chaque année, c'est autour de l'économie de nommer son nobel. Cette année se sont les Américains Leonid Hurwicz, Eric Maskin et... Lire la suite

    Par  Désabusé
    FINANCES

A propos de l’auteur


Claire Et Greg 40 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog