Magazine

Il y a quand même des dromadaires dans le désert

Publié le 19 novembre 2007 par Gilles Poirier

Dimanche 18 Novembre

Il y a quand même des dromadaires dans le désert, j’en ai enfin vu un petit troupeau. Depuis mon arrivée, les seuls animaux que j’avais réussi à voir,étaient des chats et un chien, pas vraiment exotique. Sans oublier les mouches, qui sont ici particulièrement collantes, se posant en permanence sur le visage et on a beau les chasser, elles reviennent. Ce qui peu paraître surprenant, au milieu de tout ce sable, c’est qu’il y en a beaucoup, et même si elles se laissent facilement attraper (elles ne sont pas aussi rapide que les mouches que l’on trouve en Europe), le nombre suffit à énerver. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que toutes les chambres et tous les bureaux sont équipés d’une tapette à mouches. J’ai réussi à exterminer toutes celles qui étaient dans ma chambre, et maintenant quand je rentre, je fais attention de ne pas rester trop longtemps avec la porte ouverte. Donc, ce matin, j’ai été tout content de voir six ou sept dromadaires se prélasser dans le sable près du camp. Je ne sais pas qui les a mené là, car ils n’étaient pas sauvages et restaient là imperturbablement, malgré les aboiements incessants du petit chien qui vaque toute la journée dans le camp. D’ailleurs, ce chien ne semble appartenir à personne, il traîne et des qu’il voit un humain, il se rapproche de lui en espérant qu’il va lui donner quelque chose, puis quand il s’aperçoit que celui-ci ne lui donnera rien, il pars tenter sa chance ailleurs. Les chats, eux doivent bien se débrouiller pour trouver quelques bêtes, et quelqu’un doit les nourrir de temps en temps, car ils ne semblent pas si maigre que ça.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gilles Poirier 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte