Magazine

Faire pousser du blé en plein désert

Publié le 19 novembre 2007 par Gilles Poirier

Vendredi16 Novembre

Mon retour pour cette rotation a enfin été fixé aujourd’hui au 14 décembre. Me voici donc ici pour encore 4 semaines. J’ai beau être passé en 4x4, je vais faire du 5 ½ / 3 pour commencer, c’est le prix à payer pour avoir les deux fêtes tranquille chez soi. Et après j’aurai juste 3 semaines avant un retour pour 4 semaines cette fois.

Le plus pénible ici, c’est d’être loin de la famille sans avoir beaucoup de moyens de communication, avec un internet chaotique et un téléphone hors de prix. Mais pour un célibataire, c’est cool ici, on se fait du blé en plein soleil (est-ce que vous avez essayé vous de faire pousser du blé en plein désert ? Et bien nous, on y arrive) pendant que les autres se les gèlent et se font chier sur un quai à attendre un train qui ne viendra pas. On a bien quelques nuisances, comme les trois turbines qui tournent en permanence et qui nous font croire que nous sommes à coté de Roissy Charles De Gaulle et qu’ils ont décidé de faire un pont aérien plus important encore que celui qu’il y a eu en 1947 sur Berlin. Mais on finit par s’y habituer et ne plus l’entendre sauf par vent du sud. Et même si je n’ai pas vu un seul dromadaire et que les seuls animaux exotiques que j’ai rencontrés en dehors des humains sont deux chats et un chien, je trouve que ce n’est pas si mal que ca le désert, surtout en hiver.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gilles Poirier 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte