Magazine

Boire ou conduire, il faut choisir

Publié le 26 novembre 2007 par Gilles Poirier






Lundi 12 Novembre 2007

Le site se répand en cinq sites sur une trentaine de kilomètres et avec au moins une bonne centaine de puits. Il est assez ancien et la nappe arrive à sa fin, et dans ce cas, pour faire sortir ce qui reste il faut injecter de l’eau et du gaz, l’eau étant plus lourde que le pétrole reste en dessous et fait remonter la nappe, et le gaz plus léger reste au dessus comprimant d’autant plus le brut qui n’hésite pas alors à s’échapper par le tuyau qui le remonte à la surface. Certaines de nos installations servent à ca, injecter le gaz dans la nappe. Mais la nappe se trouvant à plus de 1000 mètres de profondeur et pour éviter toute solidification pendant la remontée qui risquerait de boucher le tuyau de sortie, il faut aussi injecter le gaz dans le tuyau de remontée du pétrole pour faire une émulsion comme pour le champagne afin de mélanger le pétrole et l’eau. Pour pouvoir faire tout ce procédé d’injection, il y a 14 compresseurs répartis sur deux sites, celui tout près du camp ou je travaille actuellement et un autre à une dizaine de kilomètres près d’une oasis ou se trouve la base principale du client. Le camp aussi se trouve pas très loin d’une oasis, à deux ou trois kilomètres de celle-ci. De toute façon, les installations de production ne sont jamais loin des oasis car elles en besoin d’eau pour l’injection. Le problème est que petit à petit, ils vident les nappes phréatiques pour remplir celles de pétrole, et que des gens juste à coté, dans le sahel un peu plus au sud ou dans le Darfour à l’est crèvent de faim à cause du manque d’eau. Mais ceci est le cadet de leur soucis, car distribuer de l’eau à ceux qui ont soif ne rapporte pas de dollars, le pétrole si. Le proverbe « Boire ou conduire, il faut choisir » prend là tout son sens. Tant pis si vous avez un peu plus mauvaise conscience la prochaine fois que vous allez à la pompe remplir votre bagnole, car vous allez vous sentir nettement mieux accoudé au comptoir


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gilles Poirier 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog