Magazine Internet

Google et les sous-domaines … la préférence de Matt Cutts

Publié le 16 décembre 2007 par Arnaud Briand

Depuis quelques jours, certains s’émeuvent de la modification de l’algorithme de Google, qui va, dans un avenir plus ou proche, considérer les sous-domaines comme de “simples” répertoires.

Pourquoi ? Pour éviter les abus du référencement, toujours et encore …

Comme pour les pages satellites, le cloacking, les métadonnées (la balise keyword est aujourd’hui à mettre à la poubelle, dommage pour l’approche documentaire), Google sanctionne. Enfin, il va sans doute sanctionner les abus (les sites qui s’affichent avec 7 ou 8 sous-domaines), et il a raison. Espérons que les stratégies raisonnées ne paliront pas des abus.

En effet, le porte-parole de Google, Matt Cutts, sur son blog, explique notamment sa préférence sur l’arbitrage des langues. Si un site propose deux versions linguistiques (française et allemande), alors sa préférence serait, dans l’ordre :

  1. Des extensions TLDs distinctes, à l’instar de example.fr et example.de
  2. A défaut, des sous-domaines, tels que fr.example.com or de.example.com
  3. A défaut, des sous-répertoires, comme suit : example.com/fr/ ou example.com/de/

Il énonce clairement que, même si deux sites proposent la même approche dans l’idée avec deux sous-domaines, leurs langues diffèrent. L’approche est donc bonne. Heureusement pour Cap Gemini dont la stratégie Web repose à l’international sur des extensions TLDs distinctes et des sous-domaines par langue ! Pour les blogs, l’impact sera également insignifiant, voire nul … rien d’inquiètant donc plus l’instant.

source : l’article intitulé Subdomains and subdirectories sur le blog de Matt Cutts


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Arnaud Briand 117 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine