Magazine Régions du monde

Igmir près de Taroudant : restaurant et gîte de caractère

Publié le 16 juillet 2010 par Jean-Luc Vautravers
Igmir près de Taroudant : restaurant et gîte de caractère Igmir près de Taroudant : restaurant et gîte de caractère Igmir près de Taroudant : restaurant et gîte de caractère
Décidément, ça bouge dans la Vallée du Souss ! Après l'annonce de l'ouverture prochaine d'une maison d'hôtes à Ouled Teima (voir Riads, restaurants : faut-il toujours dire du bien des endroits testés ?) et celle, effective celle-là, de la Tour de toile (voir La maison d'hôtes La Tour de toile ouverte à Ouled Brahim ), voici que le restaurant et gîte Igmir est désormais en activité. Où se situe-t-il ? A quelques kilomètres au Sud-Est de Taroudant, à Freija. Un village dont je vous ai déjà parlé, par exemple dans le message Freija : un bourg haut perché plus facilement accessible.

Le restaurant et gîte Igmir a été construit dans une plantation de citronniers (à gauche). Que veut dire Igmir, nom berbère (au centre le logo à l'entrée) ? On m'a indiqué qu'il signifierait cigogne, voire ibis, ce qui serait logique vu que les derniers exemplaires connus de l'ibis chauve sont protégés au sein du parc national de Souss Massa (voir Une réserve d'oiseaux d'importance mondiale). Mais d'un autre côté je lis dans un dictionnaire du parler tachelhit, que l'on peut consulter sous http://zighcult.canalblog.com/archives/langue_berbere_langue_arabe/p10-0.html, qu'Igmir signifierait : berge, rivage, bord rongé par l'eau. Re-logique, puisque le restaurant et gîte est situé juste à côté de l'oued Souss, ainsi que le montre la photo de droite, que je vous conseille d'agrandir. Alors qui croire ?

Igmir près de Taroudant : restaurant et gîte de caractère Igmir près de Taroudant : restaurant et gîte de caractère Igmir près de Taroudant : restaurant et gîte de caractère
L'intérieur du restaurant est caractéristique de la plus belle des architectures berbères. A gauche, l'entrée m'a beaucoup plu par son originalité. Au centre, une très heureuse trouvaille : une cheminée et les banquettes qui lui font face sont aménagées en contre-bas, un demi-étage plus bas que le reste de la pièce, ce qui procure à l'ensemble une touche extrêmement chaleureuse.
Igmir a été dévasté par les eaux, lors des inondations de l'hiver dernier (voir Enormes dégâts dus aux pluies dans le Souss et à Agadir). Un oued subitement réapparu a charrié des milliers de mètres cubes d'eau à travers les bâtiments qui venaient d'être achevés... Les initiateurs du projet ont dû s'armer de beaucoup de courage pour parvenir à remettre l'ouvrage sur le métier. Lorsque j'ai découvert les lieux, en avril dernier, des ouvriers étaient en train de refaire complètement les finitions de la salle à manger. Je suis admiratif du résultat obtenu (à droite).
Les maisonnettes réparties dans les orangers m'ont paru bien conçues. Elles aussi respirent le style amazigh. L'une d'elles est configurée pour les handicapés. J'attribue sans hésiter la mention "A recommander" à Igmir (www.igmir.ma/) et à son caractère bien trempé. Il reste que, si j'ai visité l'impressionnant laboratoire qu'est la cuisine, je n'ai pas encore goûté aux plats de Lahcen, le chef. Je me propose évidemment de combler cette lacune à la première occasion. Et de répercuter mes impressions sur ce blog.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jean-Luc Vautravers 257 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte