Magazine Sport

La révolution selon Laurent Blanc

Publié le 19 juillet 2010 par Vinz

1384141_3_9a69_laurent-blanc

Une Coupe du Monde en Afrique du Sud catastrophique, le quotidien «l’équipe » qui se lâche, une grève des joueurs et des résultats, Raymond Domenech abandonné par son groupe, une fédération portée disparue, la seule bonne nouvelle pour les supporters de l’équipe de France reste la nomination au poste de sélectionneur de Laurent Blanc.

Etat des lieux.

Mardi 6 juillet, au siège de la fédération française de football assaillie par les journalistes, Laurent Blanc se présente pour sa première interview depuis sa prise de fonction. Le discours est un peu hésitant mais se veut rassurant, le nouveau sélectionneur base son discours sur trois mots clés : discipline, rigueur, plaisir. Il ne s’attarde pas trop sur les événements qui ont pourri la vie de l’équipe de France en Afrique du Sud. Il condamne tout de même la grève des joueurs le 20 juin à Knysna et le comportement très peu professionnel du groupe ce jour là, mais il ne se voit pas « comme un père fouettard ».Il se désolidarise également des propos de Lilian Thuram sur le cas Evra et sa demande d’exclusion du groupe France du joueur mancunien.

Du côté de la Fédération Française de Football, c’est un silence des plus inquiétant. Frédéric Thiriez, président de la Ligue ne peut être plus précis « La Fédération est aux abonnés absents depuis le 20 juin ». Quelques joueurs (Abidal, Anelka, Henry, Toulalan ….) donnent leur version des faits dans la presse mais comme prévu très peu de révélations, chacun essayant de minimiser les faits et de s’enlever les parts de responsabilités de ce désastre. Contre toute attente –surtout que Lolo est contre- J.P Escalettes le président démissionnaire lance une commission d’enquête : «J’ai pris l’initiative de constituer une commission d’enquête chargée d’établir les faits et les responsabilités dans le déroulement des événements du dimanche 20 juin à Knysna. Elle sera composée de trois personnalités indépendantes choisies respectivement par le Président de la FFF, le Président de la LFP et le Président de la LFA. J’ai désigné Laurent Davenas, avocat général près la Cour de Cassation. Frédéric Thiriez a choisi Jacques Riolacci, ancien président de la Commission de discipline de la LFP et Fernand Duchaussoy a désigné Patrick Braouezec, président de la Fondation du Football. Ces trois personnalités disposeront de toute latitude pour entendre, à leur initiative, ceux des membres de la délégation officielle, du staff et des joueurs de l’Equipe de France dont le témoignage leur paraîtra indispensable. La commission d’enquête remettra ses conclusions au Conseil Fédéral. Je souhaite qu’elle puisse le faire dans la deuxième quinzaine d’août, avant le début du cycle des matches de qualification pour l’Euro 2012.»

Sanctions contre les grévistes ?

Depuis quelques jours, quelques indiscrétions prêtent à Laurent Blanc l’envie de marquer un grand coup lors de l’annonce de sa toute première sélection lors du match amical le 11 août face à la Norvège : exclure le groupe des vingt trois joueurs présents à la Coupe du Monde du fait de leur grève à deux jours d’un match capital. Ce serait vraiment un signe très fort qui montrerait la direction voulue par le nouveau sélectionneur de l’équipe de France, un honneur et un respect sans faille envers le maillot bleu.

Mais est-ce une solution vraiment envisageable ?

Cette solution tente de plus en plus Laurent Blanc. Un inconvénient tout de même et de taille, il n’a qu’une rencontre amicale au programme avant d’enchaîner par deux matchs qualificatifs pour le championnat d’Europe de 2012 le trois Septembre face au Belarus et le sept Septembre face à la Bosnie. Le temps lui est déjà compté car il ne sait pas dans quel état psychologique il va retrouver son groupe après le tremblement de terre en Afrique du Sud. Il doit sûrement déjà se poser la question du capitanat et sur quels hommes forts il compte s’appuyer. Il ne faut pas oublier non plus que lors de la dernière catastrophe sportive de l’EDF un soir de novembre 1993 et l’élimination de la Coupe du Monde de 1994 par un certain Kostadinov, des joueurs tels que Deschamps, Dessailly, Petit et un certain Laurent Blanc étaient sur la pelouse. On connaît la suite de l’histoire avec leur titre de Champion du Monde en 1998.

Le niveau international ne s’acquiert pas d’un claquement de doigts, il faut des joueurs d’expérience, habitués aux matchs de haut niveau comme la Ligue des Champions. Henry est pour l’instant le seul joueur a avoir annoncé sa retraite internationale. On peut envisager tout de même la mise à l’écart de quelques joueurs en fin de cycle, comme Anelka, Gallas et Govou.

Sans faire appel à ma boule de cristal ou Paul le poulpe, je pense que ce match permettra sûrement de revoir quelques joueurs laissés de côtés par son prédécesseur comme Ben Arfa, Benzema, Mexes ou encore Nasri. Lolo voudra aussi apporter sa touche personnelle et favoriser l’intégration de nouveaux talents comme Cabaye, Menez, Mvila ou encore Rami.

Yoan_Cabaye

Même si la France n’est pas toujours considérée comme un vrai pays de football, Laurent Blanc ne peut pas se permettre de faire l’impasse sur ces qualifications. Que ce soit au niveau de l’expérience que peut apporter de vivre une phase finale, que ce soit au niveau financier, sponsors, droits télés et l’image du football français dans le monde. Il doit essayer de composer un groupe qui devra être compétitif assez rapidement Son orgueil et sa culture de la gagne seront des atouts précieux pour les futurs sélectionnés.

Conclusion.

De mémoire de supporter, je n’ai pas le souvenir d’une telle attente et engouement pour la liste que Laurent Blanc dévoilera pour son premier match international le 11 août face à la Norvège. Le temps presse pour le nouveau sélectionneur, il n’a qu’une seule rencontre pour prendre ses marques avant d’attaquer les qualifications pour l’Euro de 2012 qui se déroulera en Pologne et Ukraine. Une seule date pour un rassemblement qui dans un premier temps permettra d’analyser et essayer de comprendre ce qui s’est passé lors de cette Coupe du Monde, de mesurer si ces événements ne vont pas trop peser et perturber la vie du groupe. D’éliminer si nécessaire d’éventuels récalcitrants à ses méthodes. Dans un deuxième temps, essayer de mettre en pratique son schéma tactique, sa philosophie de jeu et d’insuffler une nouvelle dynamique à ce groupe meurtri par les événements récents.

Exclure tout le groupe des vingt trois présents en Afrique du Sud serait un trop grand risque, surtout pour son premier match en tant que sélectionneur. Laurent Blanc se retrouve devant un chantier immense, la mission est presque impossible, une tâche que l’on espère à la mesure du « président Blanc ».

Et puis qui voudrait payer sa place pour voir une équipe avec le maillot étoilé de ce style : Landreau / Jallet – Boumsong – Escudé – Hengbart / Gonalons – M.Sisshoko – Nasri / Sinama Ponguolle – Ngog – Bellion


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vinz 627 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine