Magazine Télévision

Jason (Dilemme): "J'étais prêt à le faire sans couette !"

Publié le 19 juillet 2010 par Ozap
Jason, candidat à "Dilemme" sur W9 (2010) Crédits : Gouhier-Guibbaud - Abacapress.com - Agrandir A près deux mois d'aventure, Jason a perdu en finale de Dilemme contre l'archi-favori Jean-Charles. Celui qui a rythmé le jeu grâce à sa relation avec Caroline et son comportement très libéré revient sur son parcours. Si pour certains, dont le CSA, l'émission était trop trash, pour Jason, les dilemmes étaient trop soft et auraient pu être bien plus vicieux.

« Je n'allais pas gagner »

Comment te sens-tu au lendemain de ta sortie ?
Je me sens bien. Ça fait du bien d'être à l'extérieur, de revoir mes amis et ma famille. Je savais que je n'allais pas gagner. Ce n'était vraiment pas une surprise. Mais arriver en finale c'est une grande fierté et déjà une petite victoire.
Que penses tu de la victoire de Jean-Charles ?
C'est bien, c'est mérité. Bravo à lui. Il le mérite, il a beaucoup de rêves et de projets. Et c'est un garçon généreux donc sa famille et ses proches vont en profiter. C'est comme ça, les gens ont choisi JC et je le respecte.
Qu'as tu pensé de tous tes dilemmes ?
C'était cool et marrant. ca aurait pu être un petit peu plus rock'n'roll mais c'est comme ça. J'ai bien aimé ma Vespa repeinte en rose. Et mis à part ça, c'était tranquille.
Le pire de tous ?
Me bander les yeux. Je ne voyais rien, je ne savais pas ce qui se passait. Et Jérémy me faisait des petites blagues... c'était pas cool !

« Qu'on m'ait vu me masturber ? Je m'en tape ! »

Un dilemme que tu aurais refusé ?
Je suis sensé faire des photos en août, donc me raser la tête ça aurait été compliqué. Même si, à la fin, je l'aurais sans doute fait.
Qu'est ce qui te manquait le plus dans le cube ?
La musique. Pouvoir mettre un petit rock'n'roll le matin, me réveiller tranquillement.
Le manque d'intimité n'était pas trop dur ?
Un petit peu. J'étais souvent à poils. J'aurai pu être encore plus à poils, je m'en fous moi. Mais bon les filles étaient gênées... Et il y a les caméras.
Parce que tu as été beaucoup filmé, notamment avec Caroline...
Moi j'étais prêt à le faire sans couette !
Et tu as été le premier candidat qu'on a vu se masturber…
Je m'en tape, ça me fait rire moi.

« Avec Caroline, je parlais vraiment à un mur »

Avec qui vas-tu garder contact ?
Tout le G5. Je vais rester avec Caroline aussi.
Tu sais que personne ne croit en votre couple...
Au début, c'était un petit peu compliqué parce que personne ne s'est intéressé à elle. Et elle a du mal à se dévoiler. J'avais pas mal de mal, je parlais vraiment à un mur. Et avec le temps, j'ai pris sur moi, même si j'ai fait des erreurs et que j'ai pu mal m'exprimer et ne pas être suffisamment gentleman. Mais je suis resté moi. On s'est attaché l'un et l'autre et on va faire un petit bout de chemin ensemble.
Qui était le candidat le plus manipulateur à l'intérieur de cube ?
Marie. Mais tout le monde l'était un petit peu à sa sauce. Tout le monde se débrouillait et était un petit peu stratégique pour ne pas se faire sortir. Après il n'y avait personne de purement manipulateur.
Penses-tu que le G5 est parfois allé trop loin ?
Je ne pense pas que le G5 soit allé trop loin. Quand nous nous sommes rencontrés, on était ravi d'être en colo ! On était là pour s'amuser. C'était notre dernier "camp de vacances". En plus, par chance, on gagne un petit peu d'argent, donc autant en profiter. On a essayé d'avoir de l'imagination et d'être créatif. Malheureusement, il y a des moments où l'équipe des violets n'était pas dans le même esprit. Ils se couchaient plus tôt et se réveillaient plus tôt, donc on était pas très compatible de ce côté-là. Mais sinon ça c'est bien passé.

« J'ai trouvé que les dilemmes n'étaient pas assez trash !! »

As-tu trouvé certains dilemmes trop trash ?
J'ai trouvé que les dilemmes n'étaient pas assez trash !! Aucun ne m'a choqué. Mais je pense qu'ils ont fait exprès d'envoyer des dilemmes pas si chauds que ça. Des jeunes nous regardaient, ils ne pouvaient pas se permettre d'envoyer des trucs vraiment hard. D'un côté tant mieux. D'ailleurs on l'a vite compris. On s'est rendu compte que ce n'était pas si fou que ça. Et je ne m'imaginais pas non plus rentrer dans Fear Factor.
Tu n'as pas peur de l'étiquette télé-réalité ?
C'est sûr la télé-réalité... Quand on en parle, on se dit que ce n'est pas pour les personnes les plus fut-fut... C'est la chose la plus facile à faire. On passe à la télé tout bêtement, les gens nous regardent juste vivre. Donc oui, il faut faire attention à cette image et essayer de s'en détacher et de percer quand même.
Tu veux continuer dans la télé, tu pourrais refaire de la télé-réalité ?
Oui d'autres émissions, dans le genre Bachelor. Comme je suis un peu passé pour un séducteur, ça me ferait rire de jouer ce rôle-là dans une nouvelle émission.
Pendant la finale, tu as été le seul à te la jouer perso, et à accepter la croisière. Tu savais que tu n'allais pas gagner donc tu t'es dis, « c'est mieux que rien » ?
Exactement. J'avais dit avant qu'il y ait le dilemme, si c'est de l'argent je prends. Et quoi que se soit, j'étais presque sûr de le prendre. Je me suis dit que sur un bateau, je pourrais en faire profiter mes potes, et les finalistes.

« S'il faut en vouloir à quelqu'un, c'est à la production »

Comment as-tu été repéré pour participer à Dilemme ?
Ma mère est scénariste. Elle a un agent, une personne qui travaille chez M6 qui m'a branché pour faire le casting. Mais c'était un vrai dilemme pour moi car je travaillais et je gagnais bien ma vie avant de rentrer dans le jeu donc je pouvais tout perdre où peut être tout gagner. Mais mes potes m'ont chauffé, ils m'ont dit qu'il y avait des choses à faire dans une vie, un saut en parachute, une partouze, une télé-réalité. Donc je me suis dit, "je le fais", et je suis content d'être là ou je suis.
Tu me dis que tu savais que tu n'allais pas gagner. Tu avais conscience que Jean-Charles était mis en avant par la production ?
Bien sûr. Ça m'a dérangé que JC soit mis en avant. Je trouve qu'il y a eu une petite injustice. Maintenant c'est comme ça et il mérite quand même sa victoire. Je ne peux pas lui en vouloir. S'il faut en vouloir à quelqu'un, c'est à la production. Mais je ne suis pas rancunier, il faut avancer maintenant. Ça a été lui, ça aurait pu être un autre.
Quels sont tes projets ?
J'espère travailler et faire des photos. Un petit peu de mannequinat et de l'audiovisuel. J'espère qu'avec de la chance et du travail ça va marcher. Il faut que je travaille un petit peu sur moi même, que je réapprenne à m'exprimer parce qu'après deux mois de jeu, tu perds vite ton vocabulaire.
Suivez l'actualité en direct avec Ozap sur

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ozap 10102 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine