Magazine

Blogueuse Influenceuse Cucurbitacée

Publié le 15 décembre 2007 par Cathy Eglon

D’aucuns me diront que je continue avec ma manie du végétal…est-ce ma faute à ma moi si la nature nous amène sur un plateau matière à comparaison ?

Le sujet du jour : comment certaines petites starlettes de la blogosphère prennent le melon.

J’ai osé. Oui, j’avoue j’ai osé mettre les pieds chez une très influenceuse blogueuse (ou le contraire). J’y ai lu, perplexe, des billets pondus sur rien, des commentaires tout aussi vides bien sur, mais toujours agrémentés de moult flatteries, gentillesses, et ronds de jambes à l’égard de l’Auteur régnant sur son tas de fumier et agrémentant son fan club de quelques petits mots bien sentis, en professionnelle qu’elle est, non mais.

Pour ne pas faire de vagues, j’aurais donc dû soit tourner les talons en haussant les épaules (on peut se tromper d’adresse ce n’est pas un drame) soit comme ce fut le cas, laisser une trace de mon furtif passage sans prendre de pincettes et en signalant au passage que la starlette propriétaire des lieux avait eu l’indélicatesse de snober un mail que je lui avais envoyé quelques jours auparavant, mail lui présentant le concept d’une de mes copines, destiné aux nanas accro aux marques et aux frou-frou (dont je suis), avec le secret espoir que sa Majesté veuille bien lui faire l’honneur d’un petit billet.

La réaction ne s’est pas faite attendre et la courroucée de prendre sa plus belle plume pour me répondre (par mail si, si !) que je suis vraiment une méchante méchante, mal polie, mal élevée et stupide et qu’elle est scotchée et que vraiment elle regrette pas de pas m’avoir répondu et que d’abord si elle m’a pas répondu c’est parce qu’elle voulait me faire une jolie réponse et prendre le temps et tout ca mais que du temps, ben elle en a pas, vu qu’elle bosse 75 heures par semaine comme une damnée et qu’elle n’a pas que ca à foutre et que c’est son boulot avant le blog et patati et patata…bref, je crois que définitivement, je suis grillée auprès de la starlette à melon. Elle aime pas mes manières agressives et tout de go, son verdict est tombé
«  ca va pas être possible, pas être, possible ». Vlan.

Je suis effondrée. Effondrée !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cathy Eglon 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte