Magazine Politique

PRIMAIRES AU PS - Manuel Valls lance la campagne

Publié le 19 juillet 2010 par Aurelinfo

130671-une-valls2-jpg_41221.jpgLe député-maire (PS) d'Évry, Manuel Valls, candidat à l'élection présidentielle, a débuté, lundi, le recueil de parrainages auprès des responsables et élus socialistes afin de participer aux primaires de la gauche, a annoncé, lundi, son cabinet. "Manuel Valls, premier candidat déclaré aux primaires de la gauche dès juin 2009, entame, ce jour, sa démarche de recueil des parrainages afin de concrétiser sa candidature à l'élection présidentielle de 2012", a indiqué le cabinet du député-maire. "Il vient d'adresser aux responsables et aux élus socialistes une lettre afin de solliciter leur soutien et leur parrainage pour participer, d'ici un an, aux primaires ouvertes et populaires de la gauche", a-t-il encore souligné.
Dans cette lettre, Manuel Valls se dit "prêt à incarner une gauche populaire et moderne et à figurer une nouvelle génération lucide et optimiste". Selon lui, "l'échec de Nicolas Sarkozy, candidat proclamé de la rupture, a provoqué un profond désarroi. Sa volonté fébrile de tout maîtriser seul a dégénéré en bougisme et sombré dans l'impuissance (...). La multiplication des "affaires" au sommet de l'État creuse un dangereux fossé entre nos concitoyens et leurs représentants."
Pour se présenter aux primaires de la gauche, les candidats doivent recueillir les parrainages de 5 % des parlementaires socialistes (17 parrainages) ou de 5 % des membres titulaires du conseil national (16 parrainages), issus d'au moins dix départements et quatre régions, ou de 5 % des maires socialistes des villes de plus de 10.000 habitants (16 parrainages issus d'au moins quatre régions).

Souce : Le Point 


Pour moi, je ne pense pas que la candidature de Manuel Valls soit une bonne chose. Même lorsqu’il était un soutiens inconditionnel de Ségolène Royal, il préféré toujours employer le terme « je » à celui du « nous ».


De plus ses derniers mois il n’a pas arrêté de vouloir déterrer une hache de guerre entre Martine Aubry et Ségolène Royal.


Alors que de son coté Ségolène Royal a souhaité faire savoir qu’elle était prête à mettre de coté ses ambitions présidentielles pour faire gagner la gauche en 2012, Manuel Valls devrait en prendre de la graine.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aurelinfo 1319 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine