Magazine Séries

Toy Story 3 de Lee Unkrich & L'illusionniste de Sylvain Chomet

Publié le 19 juillet 2010 par Missacacia
Période estivale oblige, tout vit au ralenti, encore plus sur le net... Ce n'est pas une raison pour délaisser les salles de cinéma n'est-ce-pas. Deux films cette semaine pour moi à commencer par le très attendu Toy Story 3, et L'illusionniste de Sylvain Chomet, place à deux articles rapides pour ces deux films :
Toy Story 3 de Lee Unkrich & L'illusionniste de Sylvain Chomet
Film d'animation de Lee Unkrich (2010)
Avec les voix de, en version originale, John Morris, Tom Hanks, Tim Allen, Joan Cusack, Don Rickles, Michael Keaton, Timothy Dalton, Wallace Shawn, Jodi Benson, Estelle Harris, John Ratzenberger et en version française, Jean-Philippe Puymartin, Benoît Magimel, Frédérique Bel, Richard Darbois, Patrick Prejean, Henri Guybet, Jean-Pierre Denys, Arlette Thomas, Barbara Tissier, Grand Corps Malade.
Andy a maintenant 17 ans, entre bientôt à l'université et doit se séparer de ses jouets préférés. Woody, Buzz, Jesse et toute la bande ne rêvent alors que d'une chose : revivre tout un tas d'aventures entre les mains d'Andy... 
Plus de dix ans se sont passés depuis le Toy Story 2, autant d'années où Andy a grandi et mûri en délaissant ses jouets préférés. Ce Toy Story 3 est nostalgique, bourré d'humour et d'émotion, sans aucune baisse de régime et se vit comme une véritable aventure. Tout ceux qui ont gardé une âme d'enfant réfléchira à ce qui est devenu à ses jouets... Le film évoque ainsi ces périodes de changement où tourner la page signifie aussi vivre de nouvelles histoires. L'arrivée de Ken apporte une nouvelle dynamique et on a même droit à des scènes de danse très réussies (pour plus détails je vous conseille d'aller lire ce billet de Tink Again). Bref : un vrai bonheur des yeux et du cœur ce Toy Story 3, à voir absolument. 5.5/6
Toy Story 3 de Lee Unkrich & L'illusionniste de Sylvain Chomet
Film de Sylvain Chomet (2010)
C'est la fin du music-hall, l'illusionniste voit ses scènes de plus en plus petites et des spectateurs de moins en moins enthousiastes. Son parcours le mène jusqu'en Ecosse où il rencontre Alice qu'il va alors prendre sous son aile...
Je vais être beaucoup moins enthousiaste pour ce film par rapport au précédent. J'ai été charmée par les graphismes de cet Illusionniste, les dessins, les couleurs, mais je m'y suis malheureusement beaucoup ennuyée. Je n'ai pas appréciée cette relation entre l'illusionniste et la jeune fille qui profite trop de son bon cœur (peut-être parce que je ne suis pas une shoes addict). Juste au moment où tout aurait pu devenir intéressant et enthousiasmant pour lui, elle l'éloigne de tout ça. C'est mélancolique, longuet, je voulais pourtant aimer cette histoire mais le film a eu surtout des airs de vide pour moi. Et puis quelle tristesse (mais paradoxalement j'ai pleuré devant Toy Story 3 mais alors pas du tout l'ombre d'une larme pour l'illusionniste....). 2/6

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Missacacia 320 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine