Magazine Humeur

Eric Woerth : la caravane (du tour de France) passe… le public siffle !

Publié le 19 juillet 2010 par Kamizole

eric-woerth-siffle-ax-tour-de-france-18-july-2010.1279562621.jpg

Au moins, hier soir je me suis endormie en me marrant ! Je venais d’entendre sur France Info qu’Eric Woerth qui avait suivi l’étape du jour – Revel – Ax - à bord de la voiture de direction aux côtés de Bernard Hinaut s’était fait copieusement siffler et huer par le public quand il félicita les héros du jour sur le podium ! Un petit avant-goût de ce qui attend l’autre caravane – celle des Jeunes Pop – qui vont sillonner les plages estivales (cf. dans Libération du 2 juillet l’article de Laure Equy Quand l’UMP veut rouler loin de l’affaire Woerth) auxquels j’espère bien que les vacanciers réserveront le meilleur accueil. Peut-on scander avec des wuvuzelas le dernier tube de l’été : «Les retraités de 60 ans à la maison, Woerth en zonzon» ? Parce qu’il «le vaut bien» !

Eric Woerth s’offre «un instant de détente» sur le Tour (Le Parisien du 19 juillet 2010). Son taf est épuisant, c’est bien connu. Il frise le bearned out. Pas étonnant avec autant de casquettes : ministre du Travail (après le Budget), trésorier de l’UMP (il est démissionnaire… il a fallu vraiment le pousser vers la porte !) et – toujours – responsable de la collecte des fonds des richissimes soutiens de l’UMP (le désormais fameux «1er Cercle»)… A côté, les carrières longues et/ou pénibles des salariés ordinaires, c’est de la roupie de sansonnet.

Ce qui lui permettait d’affirmer – toute honte bue – s’agissant de la pénibilité au travail : «Bien sûr on pourrait faire toujours plus, et on pourrait dire que tous les métiers sont fatigants (…) et que lorsqu’on est éveillé c’est plus fatigant que quand on dort, mais à un moment donné il faut arrêter avec ce type de remarques anormales»Retraites : une saloperie supplémentaire d’Eric Woerth… passée à peu près inaperçue ! . A salaud, salaud et demi.

Il devait d’ailleurs récidiver dans le registre du mépris s’agissant des problèmes du plus grand nombre des Français, disant «Les gens ne vivent pas mal, il ne faut pas exagérer. Il y a des problèmes, mais tout est problème. Se garer, par exemple, c’est un problème»… A lire dans l’article de Daniel Bernard : Eric Woerth, le «M. Parfait» de la Sarkozye in Marianne (n° 685 – 5 au 11 juin 2010). No comment.

Mais vous pouvez imaginer qu’aussi pugnace et rancunière que la «Mule du Pape» d’Alphonse Daudet, je ressortirais ces citations autant qu’il le faudra. Je sais me servir d’un marteau et enfoncer les clous. Au moins, dans cet exercice virtuel, je ne risquerais pas de me taper sur les “di-di” ce qui m’arrive plus souvent qu’à mon tour… Aie ! Aie ! ouille ! ouille !

Il ne manque ni d’air ni de toupet d’aller parader de cette manière !

Avec toutes les casseroles qu’il trimballe et ce n’est sans doute pas terminé, chaque jour apportant son lot de révélations plus sulfureuses les unes que les autres. S’il a voulu tester sa popularité dans la France profonde – déjà, comme ministre des retraites, ça ne va pas fort ! - il aura été bien servi parce que je ne pense pas que l’on trouvât public plus populaire que celui du Tour de France dont il faut rappeler que c’est sans doute un des seuls spectacles sportifs gratuits, non seulement le long du parcours mais également sur l’aire d’arrivée.

Je l’entendais tout à l’heure sur i-télé affirmer n’avoir jamais demandé à Patrice de Maistre d’embaucher sa femme mais que celle-ci l’avait rencontré dans la banque où elle travaillait précédemment. Pourquoi Maistre mentirait-il ? Assurément, encore un comploteur !

:)

Eric Woerth est proprement ridicule d’aligner mensonge sur mensonge, démenti sur démenti. Tout finit par lui revenir en boomerang sur la tronche. A force d’allonger ainsi son nez Pinocchio pourra toujours se recycler en tamanoir dans un zoo. Il va coiffer Nicolas Sarkozy sur les Champs-Elysées : maillot jaune du meilleur menteur !

Nicolas Sarkozy imite également les coureurs du Tour de France. La photo ne dit pas s’il était accompagné d’une forte escouade de policiers, en voiture, à vélo ou à cheval – pas sur les principes ! Mais c’est bien la preuve que lorsqu’il affirmait vouloir travailler tout l’été sur le dossier des retraites, il nous prenait encore pour des guiches : il est déjà en vacances à Port-Nègre. Si quelque prof devait donner une appréciation sur son cahier de «devoirs de vacances» nul doute que ce serait : «élève paresseux et suffisant, roi de l’esbroufe qui brasse beaucoup d’air mais n’en fiche pas une ramée».

Comment croire tel menteur doublé d’une feignasse de première bourre : une vraie couleuvre !

sarkozy-sur-la-route-du-tour-2010.1279562674.jpg


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Kamizole 786 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte