Magazine Télévision

L'Amour est dans le pré 5x07 : "Si on allait à Verdun, voir les plages du débarquement ?"

Publié le 19 juillet 2010 par Ozap
Photo : 190710_pascal_lucie_tracteur.jpg 190710_pascal_lucie_tracteur.jpg Crédits : NC - Agrandir P our ce septième épisode, les agriculteurs de l'Amour est dans le pré vont devoir faire un choix et décider s'ils veulent - ou pas - aller à leur tour chez leurs prétendants. Cette semaine, on retrouve Pascal, Agnès, Guy, Nicolas et Philippe. Si certains ont déjà fait leur choix, d'autres, comme Guy, vont devoir éliminer un prétendant.
Pascal. Avec Lucie, jeune femme de 24 ans, le fermier de la Marne essaye de faire des efforts. Il l'emmène dans un dancing du coin pour déjeuner. Mais si elle fait de son mieux pour lancer la conversation, lui reste muet. Elle a le malheur de lui proposer une visite de Verdun, pour visiter les plages du débarquement (!!!), mais Pascal refuse... car il ne saurait pas où se garer ! Plus tard, l'agriculteur se confie et déclare qu'il ne sait pas si Lucie est suffisamment ouverte. Il a peur de ne pas avoir vu toute sa personnalité. Pour le dîner, ils mangent au bistro de Franck, un ami de longue date du paysan, l'occasion pour Lucie de lui faire comprendre qu'elle veut qu'il vienne chez elle par la suite. Pascal ne répond pas, comme toujours. Plus tard dans la journée, pendant que Pascal fait une sieste, Lucie va voir ses voisins pour avoir plus d'informations sur lui. Au final, Pascal accepte finalement de se rendre chez la jeune femme, même s'il n'a pas l'air très emballé.

« Tu veux de la mayonnaise ? »

Guy. Alors que l'agriculteur n'arrive toujours pas à faire de choix entre Claire et Estelle, il décide d'accorder un tête-à-tête à chacune d'elles, pour mieux les connaître. Il commence par la blonde, Estelle, qui lui déclare que son fils de 5 ans lui manque. Elle veut qu'il comprenne que son enfant est l'amour de sa vie. Guy ne sait pas s'il parviendra à trouver une place dans sa vie et dans son cœur, il trouve qu'elle ne lui fait pas confiance. Alors qu'il passe deux heures avec Estelle, il en oublie complètement Claire, qui attend, seule dans le froid. Elle a aussi l'impression d'avoir la mauvaise place, et de tenir la chandelle. Une fois rentrée chez Guy, Estelle déclare qu'elle ne se sent pas comprise et qu'elle n'a pas apprécié la réaction de Guy, qui lui en demande trop. Quand Guy prend enfin un peu de temps en tête-à-tête avec Claire, il lui explique les évènements de la journée et le comportement d'Estelle, qui fait passer son fils avant tout. Pour en rajouter une couche, Claire approuve l'agriculteur et déclare : « C'est une des premières causes de divorces en plus les enfants. Elle n'assume pas le fait qu'elle soit venue ici ».
Mais le lendemain matin, Claire est remontée contre Guy, qui a passé la soirée à lui parler d'Estelle. A l'étonnement général, il lui aurait annoncé vouloir continuer l'aventure avec elle, alors que plus tôt dans la journée, il avait dit la même chose à Estelle. Et la brune aurait refusé, lui disant qu'elle n'avait pas encore eu d'étincelle. Plus tard, Il explique qu'il a toujours eu une préférence pour Estelle, et qu'il regrette que tout se passe mal avec les deux jeunes femmes. Guy a fait son choix : il va demander à Claire de partir (comme elle lui a mis une veste deux heures plus tôt, ça n'a rien d'étonnant), et demande à Estelle de continuer l'aventure avec lui. Mais Estelle ne semble pas du même avis et le considère plus comme un bon copain.
Agnès. La viticultrice qui habite dans la Marne, comme Pascal, le rejoint avec Olivier pour déjeuner. Comme à son habitude, Pascal ne dit rien alors qu'Agnès lui fait subir un véritable interrogatoire. Elle lui accorde une danse au cours de laquelle elle demande au fermier de se confier. Il lui dit qu'il est très déçu que son autre prétendante ne soit pas venue et qu'il trouve Lucie trop jeune. En bonne entremetteuse, Agnès essaye de le motiver pour qu'il fasse plus d'effort avec sa prétendante. Il n'est pas sûr d'avoir choisi la bonne fille. Il en aurait voulu une avec des gros seins... De son côté, Olivier essaie de tirer les vers du nez de Lucie. Le soir venu, Agnès et Olivier dinent aux chandelles. Et quand Olivier s'ouvre un peu plus et déclare sa flamme, Agnès lui demande s'il veut de la mayonnaise. Elle lui conseille toutefois de prendre des forces pour plus tard... peut-être qu'il y aura enfin un peu d'action dans cette saison de L'Amour est dans le pré ! Le lendemain, Agnès et Guy font un pique-nique en amoureux et évoquent l'avenir. Olivier veut toujours la découvrir et qu'elle vienne à son tour chez lui. Agnès accepte l'invitation et précise que sa carapace est en train de se fendre.

« Une vache c'est con, mais les brebis c'est encore plus con »

Nicolas. Le jeune producteur laitier continue de faire découvrir son univers à ses deux prétendantes. Il a décidé d'accorder à chacune des instants en tête-à-tête. Ce matin, c'est au tour de Christine de visiter l'Aveyron en quad. Elle lui explique que même si elle ne s'exprime pas énormément, elle tient à aller plus loin et qu'elle se plait chez lui. En réponse, l'agriculteur lui dit qu'elle a deux jolis yeux (quel est le rapport ?), mais montre toujours aussi peu ses vrais sentiments. Plus tard, les deux filles aident l'agriculteur à nourrir ses veaux, et Mélanie est toujours aussi niaise et agaçante. Nicolas n'est pas très content qu'elle ait renversé la moitié du lait par terre. Le soir venu, il présente les deux filles à ses proches, dont ses deux sœurs. Comme lui, elles n'ont pas de préférence pour l'une ou l'autre. Le lendemain, Mélanie vient aider (le ralentir dans son travail serait une meilleure formulation), cette fois seule, l'agriculteur et fait la connaissance des vaches. Il en profite pour connaître ses premières impressions et son sentiment vis à vis de lui. Hélas, le sujet dévie rapidement vers les animaux. « Une vache c'est con, mais les brebis c'est encore plus con ». Ca ne s'invente pas !
Philippe. En Auvergne, l'éleveur de vaches file toujours le parfait amour avec Margarida. Il lui laisse même conduire son tracteur, et elle trouve ça génial. Elle en veut même un pour Noël. En contrepartie, pour ce moment de joie, de retour à la maison, elle lui masse les pieds. Il l'invite le soir venu au restaurant. Margarida lui explique qu'elle a peur du départ qui approche à grand pas. Les deux étant déjà fous amoureux, leur histoire en devient inintéressante, bien que touchante. Heureusement, le lendemain matin, c'est le drame. Margarida n'aurait pas apprécié une remarque de Philippe et l'a abandonné sur la route, le forçant à rentrer à pieds chez lui. De retour chez lui, l'alsacienne a le sourire et semble remise. Juste après, les deux se battent dans le foin comme des adolescents, et se réconcilient. Alors que Margarida va devoir s'en aller, Guy lui offre un porte-clef camion pour qu'elle pense à lui, quand elle sera à 800 km de lui. Malheureusement, il ne lui fait pas « pouet pouet ».
Suivez l'actualité en direct avec Ozap sur

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ozap 10102 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine