Magazine

Avenir Conscience et Synergie

Publié le 19 juillet 2010 par Hugues-André Serres

Avenir Conscience et Synergie

Afin de clarifier ce qui va suivre, je vais prendre comme exemple le slogan de campagne de notre président en 2007, son train de vie, sa politique. « Travailler Plus pour Gagner Plus ». Comme on dit, plus c’est gros et plus ça passe, c’est bien connu ! Or avec l’avancée et le développement technologique fulgurant de ces dernières années, plus les délocalisations des entreprises françaises vers l’étranger. Le premier venu est capable de comprendre que l’on ne peut plus travailler plus pour gagner plus. Même si on le veut. C’est plutôt le contraire ou encore travailler plus pour gagner moins !

Dès qu’il a été élu qu’est-ce qu’a fait notre président : Il a fêté sa victoire au fouquets, puis il a pris des vacances sur le yacht de Bolloré. (Un exemple qui a lui seul en dit long sur l’état d’esprit bling bling du personnage…)

Quant à sa politique vis-à-vis de l’allongement de la durée du temps de travail. Passer de 60 à 62 ans l’âge légal de la retraite est une réforme anti-sociale ! Tout le monde devrait partir aux alentours des 55 ans afin de permettre aux plus jeunes de se forger une expérience du monde du travail. (Ensuite, ceux qui veulent travailler plus…)

N’empêche qu’il a été élu, que personne ne trouve rien à re-dire et que malgré tous les dérapages gouvernementaux, dont le petit dernier avec l’affaire Bettencourt Woerth. Tout continue à très bien se passer pour lui. Je dirai même plus c’est comme si de rien n’était !

La question est, mais comment tout ceci est-il possible ? La réponse est aussi très simple. Tout le monde gueule un peu, mais au final tout le monde s’en fou, parce que de toute façon tout le monde s’y retrouve dans ce président acteur !

C’est comme avec l’exemple de la sélection de l’équipe de France et la main de Thierry Henri. On triche, on ment, tout va bien, personne n’est inquiété et les choses continuent de plus belles ! (Jusqu’à ce que le temps crée l’épreuve, action réaction…)

Aujourd’hui l’argent ainsi que le paraître représentent à eux seuls la norme à défaut de l’être pour la grande majorité des citoyens en France. Sauf que cette tendance risque fort de s’inverser de façon exponentielle par les difficultés inhérentes au manque d’emploi et a une accélération croissante d’une politique Bling Bling et antisociale. (On récolte toujours ce que l’on sème et ceci que ce soit sur le court, moyen ou long terme !)

Travailler plus pour gagner plus, non je ne crois pas ! Mais travailler dans le flux et en conscience dans une optique intelligente de synergie, que ce soit dans le monde réel comme sur Internet nous donne un temps d’avance considérable sur la société de demain. Or l’optique ou la vision si je peux dire de demain n’est pas la quantité mais la qualité ! Le rapport de force aujourd’hui entre quantité et qualité trouve son équilibre et sa raison d’être grâce à la crise mondiale qui n’en est qu’à ses débuts ! C’est la qualité des rapports entre les êtres qui vont faire toute la différence dans le choix d’un emploi ou d’un service. (Ceci est vrai dans les deux sens, autant pour l’offre que pour la demande !)

Il y a une inversion des valeurs qui est en train de s’opérer tout doucement mais sûrement, au fur et à mesure des prises de conscience que les individus font parfois malgré eux au sein même de la société.

Dire aujourd’hui comme hier que le travail rend libre est un mensonge utile que l’on rabache en boucle afin d’accroître la soumission des êtres face au pouvoir en place. Quel que soit le pouvoir ! De toute façon par lui-même le mot pouvoir est anti-social ! Mais sachez une chose c’est que le pouvoir trouve toujours écho ou sa raison d’être dans celui qui le subit. (L’esclave) La première étape vers la lumière, l’éveil, notre propre libération ou prise de conscience passe par le refus à la soumission, c’est-à-dire à la pression exercée injustement sur soi par le pouvoir ! (Re-lire le mythe de la caverne de Platon)

Sauf qu’il existe plusieurs façons de s’extraire à la pression exercée par le pouvoir.
- La première est le contre-pouvoir. C’est-à-dire un pouvoir inverse égal ou supérieur à celui exercé sur soi. (La révolution extérieure !)
- La seconde est la conscience, beaucoup plus puissante mais très risquée du fait du manque de sécurité nous obligeant à la prise de risques (le saut de la foi) afin de se réapproprier le pouvoir interne (énergie) qui nous a été dérobé durant notre temps de sommeil. (Révolution intérieure)

La révolution intérieure est des millions de fois plus puissante puisqu’elle nous libère de nos chaînes contrairement à la révolution extérieure qui n’a pas d’autre but que de remplacer un pouvoir en place par un autre pouvoir re-conduisant ainsi sans cesse notre propre esclavage dans la durée.

L’esclave qui a compris que l’union par la synergie consciente fait la force n’est plus un esclave, mais un homme libre !

La question qui se pose c’est : mais que va-t-il se passer en France en 2012 ? La réponse est aussi très simple : (Il n’y a que 2 réponses !)

- Soit les êtres continuent à dormir et l’on va à nouveau reproduire l’histoire comme en 33 par un contre-pouvoir plus puissant permettant aux esclaves d’êtres rassurés. (Montée en force de l’extrême droite !)
- Soit les êtres se réveillent dès aujourd’hui, en commençant toujours au début par une toute petite poignée d’irréductibles, pour qu’ensuite, grâce à l’effet boule-de-neige nous parvenions à atteindre le fameux seuil des 5% de la masse critique ! Et là tout redevient possible…

Re-Voir à Nouveau la Prophétie des Andes

************


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hugues-André Serres 11511 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte