Magazine

Et sinon le worldwide c’etait comment ?

Publié le 19 juillet 2010 par Ikiblog

19 juil

ET SINON LE WORLDWIDE C’ETAIT COMMENT ?

Déjà une semaine que le Worldwide est fini. Et il semblerait que certains n’arrivent toujours pas à oublier ces quelques jours de folies. Et cette fois, plutôt que de vous décrire mon festival, j’ai décidé de donner la parole aux autres, histoire de savoir ce qu’il ne fallait pas louper…

VICTOR « Le WF c’est un pèlerinage chaque année »

ET SINON LE WORLDWIDE C’ETAIT COMMENT ?

Le concert qu’il ne fallait pas louper :
Foreign Beggars ! C’était une grosse découverte pour moi, une patate astronomique. C’était vraiment le concert sensation de ce WF.

Une anecdote, un truc pourri ou débile :
Gonjasufi, ou la plus grosse blague de ces dernières années. Sous prétexte d’un album original produit par Gaslamp Killer, Gonjasufi a tenu la scène pendant plus d’une heure devant tous les festivaliers, épuisés et agacés par son manque de flow et de mélodie. Un fléau ce type ! je suis patient et je laisse la plupart du temps « la chance au produit », mais là c’était une honte de voir un mec qui sait pas se tenir, qui n’a aucune présence scénique et qui ne sait même pas chanter. Chewbacca aurait mieux fait.

Pour un WF parfait :

Il faudrait qu’il y ait encore plus de nationalités présentes et pas que des anglais. Je dis ça pour l’esprit international de ce festival que j’aime tant. Sinon, pas grand chose d’autre, on est très proche de la perfection. Sans compter le Off, quand tu es dans cette chouette ville de Sète avec une bouteille de rosé et une seiche à la plancha, rien ne peut t’arrêter.

MARION « Sète c’est friendly »

ET SINON LE WORLDWIDE C’ETAIT COMMENT ?

Le concert qu’il ne fallait pas louper :
Hypnotic Brass Ensemble et Quantic au théâtre de la Mer. C’était exceptionnel !

Une Anecdote, un truc pourri ou débile :
J’adore Laurent Garnier mais le proclamer sauveur du festival et le faire jouer 2 fois dans le week-end à cause de l’annulation de Flying Lotus, c’était peut-être un peu beaucoup. Je m’attendais à entendre plus d’afrobeat, de soul et de funk lors des soirées et pas qu’à des après-midi en mode je crève de chaud au milieu des bobos qui s’arsouillent au champagne pour danser sur ces genres musicaux.

Pour un WF parfait :

L’endroit clubbing du soir mériterait un peu plus de déco, des chaises et des tables pour se poser, ce serait pas mal. En même temps, moi je danse tout le temps mais c’est pas le cas des gens qui m’accompagnaient. Mais il est difficile de contenter tout le monde. Les gens font toutefois des bornes et claquent 120 euros pour un pass. Il faut leur en donner en échange si on veut qu’ils reviennent l’année suivante.

JACQUES aka KOKO « le WF c’est rock and roll ».

ET SINON LE WORLDWIDE C’ETAIT COMMENT ?

Le concert à ne pas louper :
Alors moi je ne peux pas en citer un mais plusieurs :
Jeremy Ellis, pour le génie et le show off, dOP, pour la folie et l’énergie. En dj set, il y avait aussi Ladybugz à l’ACD Beach sur la plage. C’était glam et tout à fait dans l’esprit west-london. Il y avait aussi Josh Wink à St. Christ pour l’extase électronique. Je ne cite pas Laurent Garnier, impossible à louper de toute façon tellement il était omniprésent et c’était pas plus mal.

Une Anecdote, un truc pourri ou débile :
Je ne peux pas raconter les plus folles ou les plus débiles… Le WF, en fait, c’est VRAIMENT rock & roll. Mais je me souviens de Jeremy Ellis après son set, je lui balance « Man, you truly have lightning in your fingers, impressive » et lui me répond « Yeah, thanks, but right now, I truly have pain in my fingers. » J’aime bien, sympa le mec. Une autre anecdote, pendant le live survolté de Son of Kick le dimanche soir, Grems monte sur scène pour toaster, c’est un joyeux bordel, ça finit en pogo déjanté. En sortant de scène, Son of Kick me lance « Putain, Grems m’a pété une dent ! ». Rock & roll je te dis.

Pour un WF parfait :
Il faudrait plus de com’ en amont du festival sur les extra chichois, qui étaient une excellente idée, mais que beaucoup de festivaliers ont loupé car ils n’étaient pas vraiment au courant. A part ça, pas grand chose si ce n’est qu’on peut évidemment souhaiter moins d’annulations. En même temps, c’est comme la météo, on ne contrôle rien et on ne peut qu’avoir la foi et espérer. L’équipe organisatrice fait du bon boulot et s’améliore vraiment d’année en année.

Mots-clefs :dop, foreign begars, gens, gil peterson, gil scott heron, gonjasufi, impression, parole, sete

  • Commentaires Laisser un commentaire
  • Catégories WORLDWIDE
  • Auteur IKI

Articles récents

  • UN AN DEJA…
  • ET SINON LE WORLDWIDE C’ETAIT COMMENT ?
  • TAKE – Implosions
  • IKI PLAYLIST : Joy – Anthony Valadez
  • IL FAUT CROIRE QUE LE RIDICULE CA A LA CLASSE

IKI WORLD

Choisir une catégorie BRAND NEW CLUBBIN/CONCERT FOCUS FREE BEAT TIME I LOVE PICS IKI DIGGIN IKI DISCOVERY IKI PLAYLIST IKI RIP RENCONTRE AVEC TOUT ET N'IMPORTE QUOI VIDEO DAYZ WONKY TIME WORLDWIDE

IKI LOVES...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ikiblog 395 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte