Magazine Société

Militer à la carte, c'est possible

Publié le 20 juillet 2010 par Bix

Militer c'est chiant et on ne sait jamais à qui s'adresser. On a du temps le samedi, ou le mercredi soir entre la chorale du mardi et la Nouvelle Star du jeudi ou une semaine par ci par là, quand les mômes sont chez les grand-parents. Mais les associations demandent un engagement sur le temps long, ou on ne les connait pas ou on ne sait pas les trouver.

Comme vous l'avez peut-être remarqué, je me sens concerné par les nouvelles formes de militantisme, ou du moins les nouvelles façons d'inciter les gens à s'investir, les laisser venir comme ils veulent. C'était le sens de ma contribution sur l'adhésion différenciée au sein d'Europe Écologie.

Deux sites, on devrait plus parler de "plateformes", ont ouvert récemment afin de permettre à des personnes désireuses de s'engager sans pour autant entrer en religion dans un seul organisme, une seule structure. Les 2 plateformes de militantisme à la carte proposent de mettre en relation directement les bénévoles potentiels et ponctuels avec des associations en manque de bras :

Comme son nom l'indique, J'agis pour la nature est axé sur l'environnement (soin des oiseaux, ramassage des déchets, observation et relevé des espèces, restauration de zones humides..). Génération Responsable est sur le créneau de la "solidarité" au sens large : insertion, commerce équitable, handicap, microcrédit...

Exemples :

  1. Sur generation-responsable.com, j'ai indiqué m'intéresser à l'insertion, pouvoir encadrer et accueillir ou orienter, ainsi que m'intéresser à l'alphabétisation. J'indique disposer de quelques heures, "occasionnellement". On me propose daider Mozaik RH, un cabinet de ressources humaines spécialisé dans la promotion de la "diversité".
  2. Sur jagispourlanature.org, mettons que je veux agrémenter mes vacances en éco-gîte breton par un peu d'activisme environnemental, genre un ou deux jours. Je veux suivre et protéger les espèces et promouvoir et préserver la biodiversité. Je peux aller surveiller des rapaces menacés, sous l'égide de la LPO.

Bien sûr, sur ces deux plateformes vous êtes invité à proposer vos actions ou vos besoins.

C'est clair, les associations et entreprises qui passent par ce biais ne recruteront pas des moines soldats sacrifiant tout pour leur cause. Mais après tout, tant mieux. Ces militants à la carte ne sont pas à refuser sous prétexte qu'ils ne veulent pas sacrifier la totalité de leur vie, il faut au contraire valoriser l'énergie qu'ils voudront dépenser. C'est ça la pollinisation.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bix 96 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine