Magazine Médias

Beaucoup de pré et peu d'amour*

Publié le 20 juillet 2010 par Poclatelephage
Avec son petit côté télévision du réel, "l'amour est dans le pré" a cette année de faux airs de "strip-tease". Ainsi, le règlement de compte diffusé presque dans son intégralité entre Guy et Estelle était à la limite du supportable. Je n'ai pas encore saisi l'objet réel de leur dispute. Je crois avoir compris que Guy voulait la jolie blonde rien que pour lui, alors que la jeune femme un peu atteinte par l'absence de son fils tentait vainement de lui expliquer la place importante qu'il avait dans sa vie. Comme les deux belligérants sont restés fermement campés sur leurs positions excessives, personne n'a eu gain de cause et l'idylle naissante entre Guy et Estelle a été mise à mal. Pendant ce temps là à Veracruz, Claire, la cinquième roue du carrosse, s'est pelée le cul sur une terrasse avec même pas un verre d'eau à siroter pour passer le temps. J'espère que la prod' l'a au moins occupée. Elle a ensuite eu le droit de donner son opinion sur le sujet donnant raison à Guy quand elle s'adressait à lui, puis à Estelle quand elle a débriefé sa discussion avec l'agriculteur. Ce gros malin a jugé bon d'indiquer à Claire qu'elle avait gagné par KO parce que l'autre ne voulait pas se consacrer à lui ce que bizarrement elle n'a guère apprécié.
Bref, au final, Guy en voulant courir deux lièvres à la fois repart bredouille et décroche le titre envie de mufle de la saison, que le charmant Nicolas pourrait bien lui ravir s'il continue à sonder ses deux prétendantes sur le mode : "et tu te sens bien ici ? Et tu te verrais vivre avec moi ?", sans jamais préciser à laquelle des deux va sa préférence. S'il était raisonnable, il choisirait l'aveyronnaise et virerait la chochotte incapable de nourrir un veau au biberon, mais la jurisprudence de l'émission laisse plutôt penser qu'il optera pour l'inadaptée rurale qui le plaquera après quelques séjours pénibles à la ferme.
Pascal n'est guère mieux loti. La prod lui dépêche Agnès au dancing pour qu'elle le sonde sur ses sentiments à l'égard de la patiente Lucie et il s'avoue "très déçu" arguant que sa prétendante pourtant méritante est trop jeune pour lui. Il faut dire que la jeune fille situe les plages du débarquement dans la Marne vers Verdun. Pourtant à force de s'accrocher, Lucie devrait avoir gain de cause comme le laisse penser l'introduction du programme où on la voit se plaindre des ronflements de son gros ours de chevalier servant.
Agnès, la diva du dancing, elle, laisse "la carapace se fendiller". Il faut comprendre qu'elle est légèrement moins odieuse avec son très patient également prétendant, archi motivé par la viticultrice, qui a bien du mérite d'ailleurs.
J'allais oublier Philippe qui file le parfait amour avec sa dulcinée au nom de pizza - Margarita et non Napolitaine ou Quatre Fromages. Ces deux là se sont trouvés mais pourraient se gâcher à force de taquinerie. Attention....
Moralité : J'ai été injuste avec Estelle que je sentais sincèrement prête à tout pour gagner l'affection de Guy. Il faut croire que l'agriculteur décourage même les meilleures volontés. Il trouvera bien dans son tas de lettres une fille prête à se consacrer exclusivement à lui sans bêtes enfants qu'il l'accapare. A l'inverse, j'admire le courage de Lucie et Olivier, qui s'accrochent pour gagner le cœur des agriculteurs marnais, un rien trop bourrus. Le suspense de la saison demeure de savoir si Lucie se fera dépuceler ou pas par Pascal (désolée...). Je suis navrée pour les images mentales engendrées dans vos esprits jusque là relativement sains par cette simple évocation. Nicolas puisera à mon avis également dans son courrier car son indécision doit cacher un manque d'intérêt pour ses deux prétendantes. Il faut toujours au moins un déçu par saison. Philippe et Margarita forment un joli couple, qui risque de voler en éclats avant la fin de l'aventure à cause de leur mode de communication débile sur l'air de "je t'aime moi non plus".
(*Je suis navrée de ne faire aucun effort sur les titres en ce moment, mais j'assume.)
(NDLA : La suite des secrets dès demain...)

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Poclatelephage 1254 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines