Magazine

La Blonde aux Seins nus de Manuel Pradal avec Vahina Giocante, Nicolas Duvauchelle et Steve le Roi

Publié le 20 juillet 2010 par Thegiao2001
1107.- La Blonde aux Seins nus, c'est la jolie Vahina Giocante qui a un regard si mystérieux. La blonde aux seins nus vahina giocante nicolas duvauchelle manuel pradal
C'est également une peinture d'Edouard Manet , peintre du XIXème siècle, qui fait l'objet de toutes les convoitises dont celle d'un commanditaire du vol dudit tableau exposé au Musée d'Orsay. Il demande aux deux frères Nicolas et Steve qui vivent en marge de la société sur leur péniche paternelle en transportant du sable, du gravier et en faisant des coups, de lui ramener l'inestimable croute contre une somme folle, mais pas tant que cela au regard du risque et de la peine encourus.
Après un vol d'une simplicité biblique qui au passage donne une piètre image de la surveillance des plus grandes oeuvres dans les Musées Parisiens, le duo de frangins voleurs se retrouvent encombrés d'une charmante étudiante en art qui exerce comme gardienne et qui les a suivi. La belle bourgeoise fille de marchand d'art, embarquée malgré elle dans ce boat-movie à contre courant de la Seine prend goût à cette vie bohême et s'encanaille volontiers quitte à proposer à les aider à écouler le tableau infourguable. On voit très  bien la péniche vétuste durant les cent minutes du film, on ne voit qu'elle et les beaux paysages des bords de Seine de Paris à Joinville-le-Pont où il n'y a pas de pont.
Malheureusement il ne se passe pas grand chose au cours de ce voyage surréaliste même si les acteurs sont plutôt bons dont le gamin Steve le Roi qui a su gommer son accent marseillais avec l'aide de répétiteurs et qui donne une folie à son personnage de garçon en proie à ses hormones d'adolescent. Vahina et Nicolas forment un beau couple, ils avaient déjà joué ensemble dans l'excellent Secret Défense. C'était sympathique de voir le réalisateur et ses comédiens saluer la salle, j'étais assis juste devant Fanny Ardant. Pendant que l'auditoire prenait place, un agent d'UGC faisait le poireau debout pour garder deux places derrière moi. Juste avant le baisser de lumière, Fanny Ardant accompagnée d'un ami est arrivée et tout le monde s'est levé pour lui laisser la place et accéder aux deux sièges vides au beau milieu de la salle comble, ah le privilège d'être une star.
J'ai trouvé mignon le fait que Vahina Giocante soit repassée à la fin en disant "on aurait aimer faire un débat mais nous n'avons pas de micro, mais si vous avez aimé le film surtout parlez en autour de vous"
Je n'ai pas aimé le film malgré ses qualités mais j'en parle autour de moi.

"La Blonde aux Seins nus" de Manuel Pradal avec Vahina Giocante, Nicolas Duvauchelle et Steve le Roi

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Thegiao2001 1967 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte