Magazine Assurances

Crédits écolo : qu’en est-il en France ?

Publié le 20 juillet 2010 par Nicolas Koenig

Crédits écolo : qu’en est-il en France ?En France, il existe des crédits spécialement destinés aux travaux de construction ou rénovation favorisant les économies d’énergie (maisons ou appartements anciens, constructions neuves). D’une manière générale, ces prêts sont utilisés pour l’installation d’équipements de chauffage onéreux utilisant des énergies renouvelables : chaudière à condensation ou à basse température, ou encore pompe à chaleur. Certains propriétaires misent également sur l’isolation et les nouveaux matériaux performants (murs, toitures, double vitrages etc.). A l’heure où cet article est publié, il existe de nombreux prêts encourageant le respect de l’environnement.

Eco-prêt à taux zéro
Ce crédit est limité aux logements dits « anciens », c’est à dire construits avant le premier janvier 1990. Il est destiné à financer l’amélioration des performances énergétiques du logement, et peut être contracté par le propriétaire (qu’il soit occupant, bailleur, copropriétaire ou société civile). Avec des montants qui peuvent atteindre 30.000 € et pour une durée de remboursement de 15 ans, ces prêts sont avant tout destinés à financer des travaux lourds.

Prêts bancaires développement durable
Ce type de crédit écologique est destiné aux travaux d’installation utilisant des énergies renouvelables. Il n’y a pas de conditions standards pour le prêt développement durable, les règles varient d’un établissement à un autre. L’avantage principal de ce financement est qu’il permet de couvrir à la fois les coûts de main d’oeuvre et de matière première, ce qui n’est pas le cas de tous.

Le prêt rénovation Bleu Ciel d’EDF
Ce financement a pour particularité de couvrir les coûts de travaux de rénovation des logements respectant l’économie d’énergie, réalisés par des professionnels disposant du label Bleu Ciel d’EDF. Jusqu’à 30.000 € sur 12 ans.

Crédit d’impôt économies d’énergie/développement durable
Selon la nature des travaux et leurs qualités environnementales, leur coût total ou partiel est éligible à un crédit d’impôts. C’est là une bonne source de défiscalisation pour les foyers à forte imposition ! Le plafond est de 8.000 € pour une personne seule ou pour un propriétaire bailleur, et 16.000 € pour un couple.

Crédits Gaz de France et Prima-Gaz

  • Prêt DolceVita Énergies Renouvelables : financement de travaux de rénovation visant l’économie d’énergie à hauteur de 21.500 € sur 143 mois
  • Prêt DolceVita Je construis : participation au financement de maisons individuelles à économie d’énergie pour un montant maximal de 12.000 € sur 106 mois.
  • Prêts Primagaz Rénov’au Gaz et Maison neuve : financement de chaudière à condensation (ou à basse température) au gaz propane Primagaz, à hauteur de 5.000 € pour les constructions neuves, et 8.000 € sinon.

Subventions régionales
Dernière pistes pour vous : les aides et subventions de votre région. D’accessibilité et de valeurs totalement variables, elles participent généralement au financement de travaux tels que l’installation d’un chauffe-eau solaire ou l’isolation de toiture.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nicolas Koenig 1719 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte