Magazine

Pas glamour le PACS…

Publié le 20 juillet 2010 par Blablas
Le_jardin_des_ fontaines_ petrifiantes

Faire un petit bout de chemin avec toi…

Bon maintenant c’est sûr il y aura mariage ! Quand ? Impossible à dire mais on ne restera pas sur un PACS ou Pacte civil de solidarité!!! Comme beaucoup de pacsés, ce sera pour nous qu’une étape avant le grand saut…

Quelles étaient nos motivations ?

1- Nous achetons une maison ensemble (avec le crédit qui va bien avec) donc nous pacser était plus simple pour passer chez le notaire et nous protège.
2- Nous avons fait nos simulations d’impôts et ya pas à dire… être pacsés ça a ses avantages ! Nous faisons parti de ses 30% à le faire pour des raisons fiscales
3- Parce qu’il est un peu tôt pour nous marier.
4- Parce que nous devions fournir à la banque nos actes de naissances pour l’achat de la maison donc la démarche administrative la plus « longue» (si on peut dire ça) était déjà faite.

Quel est mon ressenti  5 jours après ?

D’un côté je suis contente c’est sûr, car qu’on le veuille ou non, c’est un engagement de se pacser. Mais pour être tout à fait honnête avec vous et avec moi-même, je suis assez déçue car si je savais que c’était un « acte administratif », j’étais loin de m’imaginer que ce serait si expéditif, si peu marquant, si peu glamour…  Pas même une pointe d’émotion en ce qui me concerne…. Peut-être cela vient-il du fait que nous étions que tous les deux et que nous n’avons pas fêté ça ! En tout cas 5 jours après, ma vie n’a pas changé si ce n’est que j’ai une nouvelle bague et dieu sait que j’adore ça ! [faut bien que ça ait un avantage quand même, bon ok, un autre avantage en plus de la baisse des impôts ;)]

Comment ça s’est passé ?

Tout à commencé mi-juin. J’ai appelé le Tribunal d’Instance dont nous dépendons pour prendre des renseignements (éléments à fournir, délais, déroulement…). Dans foulée, rendez-vous est pris pour mi-juillet. Ca nous laisse un mois largement suffisant pour réunir les éléments nécessaires. Quelques tours sur des forums et des sites spécialisés sur le pacs et nous voilà équipés  de :

-  Notre convention de pacs (simplifiée, très très simple, très très courte, un copier-coller d’un modèle sur le net)
-  Notre attestation de non lien de parenté
-  Notre attestation de résidence commune
-  Nos photocopies de pièces d’identité
-  Nos actes de naissance (demandés par le net, simple, rapide, efficace)
Le tout en un seul exemplaire. Certains disent qu’il le faut en double. Sur le net on trouve que chaque partenaire doit amener les éléments. Nous on en a donné qu’un de chaque et ça a suffit. Renseignez-vous quand même avant, c’est peut-être différent selon les endroits où l’on habite.

Le jour J nous nous rendons au Tribunal d’instance. Le lieu est glauque, des murs verdâtres, un éclairage blafard, des fonctionnaires bavardant dans les couloirs (la caricature de l’administration française), des sièges d’avant-guerre sur lesquels attendent d’autres couples, d’autres familles, …

Après 5 petites minutes d’attente on nous appelle. On s’assoit dans une pièce encore plus glauque que le hall d’attente. Au mur des posters d’un autre âge, de vieux meubles des années 60. Devant nous une femme vêtue d’un tee-shirt délavé, limite tâché. On lui donne nos documents. Elle nous dit qu’elle revient dans un instant. Elle avait dit vrai. 2 minutes plus tard elle revient avec notre convention de pacs (rappelez-vous, celle qu’on avait imprimé et emmené). La seule différence, un cachet faisant de nous des « partenaires de pacs ». Je ne sais pas ce que vous vous en pensez  mais moi je trouve cette appellation vraiment pas terrible mais bon c’est comme ça. Avec la convention, un dépliant sur le PACS et un récépissé pour prouver que nous sommes pacsés puis un mot, très bref, d’explications de notre interlocutrice nous expliquant que notre partenaire de pacs figurera dorénavant en marge de notre acte de naissance. 3 minutes après être rentrés dans cette petite pièce sans fenêtre, nous voilà ressortis, stupéfaits et avec une envie de rire.

Pour la photo, elle n’a rien à voir avec le sujet, nous n’en avons d’ailleurs prises aucune. Elle vient du jardin des fontaines pétrifiantes dans le village de la Sône. Je la trouve jolie et son chemin symbolise bien, à mon sens, celui de notre engagement.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blablas 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte