Magazine Football

Arsenal a déjà perdu le titre 2011

Publié le 20 juillet 2010 par Foothese

Arsenal a déjà perdu le titre 2011

Arsenal ne sera pas champion d’Angleterre 2011. C’est d’ores et déjà une certitude alors que la saison n’a pas commencé. Pourquoi ? Parce que les carences nombreuses de la saison dernière n’ont pas été effacées par un recrutement trop timide. Wenger a un stade mais rien d’autre.

Cesc Fabregas ou pas, les gunners ne remporteront pas leur 1er titre depuis 6 ans. Si les hommes de Wenger ont pu prétendre à la couronne jusqu’à la 35ème journée, ils ont surtout bénéficié d’un coeur incroyable et d’un certaine chance aussi. 17 fois les gunners avaient marqué dans les arrêts de jeu. Un signe d’entrain et de détermination mais aussi d’un certaine limite. Arsenal, 3ème mais au final loin des patrons Chelsea et Manchester qui eux aussi avaient beaucoup perdu en 1ère partie de saison.

Arsenal a d’ailleurs perdu deux fois contre les deux équipes. Et il n’y a aucune raison pour que cela change. Qu’a fait Wenger et le Board pour changer la donne ? Pas grand chose. Marouane Chamakh va apporter sa dimension physique et son altruisme dans ce collectif. Mais s’il donnera beaucoup et sera utile, il lui manquera toujours quelque chose pour s’adapter à ce jeu huilé et si technique. Il n’est pas plus fort que Bendtner. Pour le reste, le technicien alsacien devait réagir et il n’a rien fait. Laurent Koscielny est sans doute un bon joueur mais il restera dans l’ombre de Vermaelen qui n’a pourtant qu’un an derrière lui sous le maillot rouge et blanc.

Gagner pour continuer à jouer

Au milieu de terrain, la philosophie est la même avec un mélange de puissance (Diaby, Song) et de vivacité (Cesc, Nasri, Walcott, Rosicky, Arshavin). Mais il avait manqué de la force, de la maturité l’an passé, ce sera la même chose l’année prochaine. Et toujours pas de nouveau gardien à l’horizon.

Almunia, Fabianski, Mannone…quelle misère pour un club si important. Wenger a tout pour attirer un très grand portier : une ville superbe, une équipe jeune, un jeu flamboyant et un stade fantastique. Mais rien ne vient. Et pourtant, à 8 millions les Mandanda, Frey, Eduardo ou Pelé ne seraient pas loin de Londres.

Arsenal régalera encore par ses passes, sa constance dans la recherche du décalage ou son collectif mais pour valider un système il faut gagner. Et Wenger ne gagne plus. Chelsea et United ne dépensent plus non plus et pourtant ils gagnent encore. Ce n’est pas le romantisme qui va rendre aux fans d’Arsenal les titres passés. Et si Cesc part, c’est d’abord pour cette raison.

Nick Sammer


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Foothese 1280 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines