Magazine Côté Femmes

Feed the Troll!

Publié le 20 juillet 2010 par Junkan @JunkanMood
Feed the Troll!
Ok normalement c’est DON’T  feed the troll, mais ça c’était avant les trolls de blog.
Mais qu’est-ce qu’un troll? Si vous surfez sur les forums vous avez déjà du en croiser : ces membres intempestifs qui ne s’inscrivent que pour venir énerver la foule, généralement en diffusant des propos contre le thème du site. Des fouteurs de merde quoi. Lorsque ça arrive sur un forum, dans la mesure où son objectif est bien souvent d’énerver un maximum de monde afin de voir en combien de temps il va être banni, la meilleure réponse reste de ne pas réagir, faisant ainsi retomber son effet comme un soufflé.
Mais à l’ère des blogs, de Twitter et de Facebook, les règles ont changé. Le troll bloguesque fait son apparition, mais n’a pas compris à quel point il était intéressant, surtout pour les blogs de petite et moyenne importance.Bien souvent, ce troll particulier ne vient pas pour énerver les autres lecteurs, mais l’auteur du blog.Sauf que…1)La plupart du temps, l’auteur en question prend ça à la rigolade, et pour peu qu’il ait de la répartie, renvoie le monstre dans ses buts. Niveau d’emmerdement à peu près nul.2)Les autres lecteurs en revanche sont bien souvent agacés de voir un intrus et répondent. Et c’est là que ça devient intéressant …3)Quoi de mieux pour attirer du monde qu’une petite bagarre ? Ce n’est pas nouveau et ça fonctionne à tous les coups. L’Internet va vite, et les réseaux de lecteurs s’empressent bien souvent de prévenir de la présence du troll sur tel blog. Au final, le troll venu pour nuire à l’auteur lui rapporte gentiment des visites, et souvent même du soutien.
Il y a aussi la catégorie de troll qui se découvre, et celui là est bien plus vicieux. A la base, il vient sur un blog parce qu’il l’apprécie, mais il aime bien tant qu’à faire n’être d’accord avec personne lorsqu’il commente. Au départ il peut passer simplement pour quelqu’un de frustré. Jusqu’au moment où il se rend compte que ses mots font réagir, et qu’il y prend  goût. Il continuera alors systématiquement à taper dans le négatif, l’agressif et l’humour douteux. Tout en pensant se faire du bien à lui ( Oh ouiii haïssez-moi, c’est tellement mieux que de passer inaperçu ! ), comme tout troll, il amène à réagir, et donc aide à multiplier les visites. Malheureusement pour lui, contrairement au troll pur et simple qui voudra se faire bannir, cet effet non recherché l’empêchera à l’avenir  de satisfaire son besoin de faire réagir la populasse.
Alors bon, je ne dis pas que c’est bien d’avoir des trolls et que pour augmenter la popularité de votre blog il faut vous créer des comptes anonymes pour vous faire un petit fight schyzophrène.
Je ne dis pas non plus que les trolls à outrance sur certains blogs très populaires sont cool parce qu’à l’excès, c’est vraiment vraiment chiant.
Maiiis…Un petit troll bien méchant et souvent non réfléchi, de temps à autre, ça ne fait pas de mal, bien au contraire (à condition de se blinder un minimum contre l’attaque gratuite). C’est comme beaucoup de choses : consommé avec modération, ça permet de se payer une bonne tranche de rigolade.
xxWikio

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Junkan 2433 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine