Magazine Poésie

An Parolart : poème "LE PASSAGE"

Par Illusionperdu @IllusionPerdu

Quand la vie s'arrête,

c'est l'ombre qui se dessine,

celle devant qui l'on marchait,

accélérant le pas en espérant pouvoir la semer.

C'est l'âme qui s'élève,

plus haut,

en regardant sa vie défilée.

C'est la paix retrouvée,

la sérénité qui nous a été volé,

sous l'astre terrestre,

qui nous envoie en missionnaire,

défendre les causes perdues,

laisser imaginer que tant que rien n'est vaincu,

la bataille doit être digne,

doit continuer,

je capitule,

il faut toujours espérer.

Première leçon, l'espoir.

J'y ai cru et j'ai vécu,

tant bien que mal,

mais toujours avec cette force de vouloir et de pouvoir.

Seconde leçon, la persévérance.

Continuer, quoi qu'il en coûte,

fait de larmes et de rires,

continuer et avancer,

faire tomber les barrières dressées,

sur nos routes devenues trop longues, au coucher,

main dans la main avec les siens,

semées parfois de tragédies meurtrières,

mais aussi de poignantes révélations.

Dernière leçon, l'amour.

Pour ne pas crever.

Quand la vie s'arrête,

l'étoile nous porte bien plus haut,

que tout ce que l'on a cru voir sur notre petite planète,

sur des lieux blanchis,

bien plus que toutes les étoiles,

qui ont un jour pu illuminé nos vies.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Illusionperdu 3193 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines