Magazine Accessoires

Bijoux Bêtises: l'aventure e- créatrice!

Publié le 17 décembre 2007 par Murielle

Cette semaine, c'est au tour de mon amie Sylvia et de ses "bijoux bêtises". Elle a accepter de partager avec nous ses débuts de e-créatrice. Découvrez vite ses superbes bijoux!
Qui se cache derrière Bijoux Bêtises?
Je m'appelle Sylvia Lambourg, et j'ai appris à broder, à tricoter auprès de mes grands-mères, sur une balancelle. Une maman amoureuse des graines et des coquillages, m'a initiée aux travaux manuels, métier à tisser et perles de rocailles m'ont apporté beaucoup de joies. Le temps a fait son œuvre avec les priorités habituelles, mais je suis toujours parvenue à réaliser quelques petites choses avec mes mains.
D'où vient le nom Bijoux Bêtises?
Bijoux bêtises, l'envie de faire des trucs de filles, parce que j'ai deux garçons, parce que ce sont des bijoux qui ne se prennent pas au sérieux, ce sont des petits trucs faits avec mes mains, je fabrique des bêtises, des petites choses sans prétention, qui ont pour moi un parfum d'enfance, d'insouciance. Bijoux et bêtises parce que c'est à la fois précis et vaste, et cela me permet de dériver sur l'accessoire, et puis ce sont des mots simples et faciles à retenir.

Comment et quand a débuté cette aventure "e-créatrice"?
Un bijou de cristal, hélas trop grand, reçu en cadeau m'a fait "contracter" le virus de la perlite aigue : mazette, formes et couleurs offrent bien plus de possibilités que par le passé. Un petit tour sur internet, saperlipopette, la caverne d'Ali baba ! De nombreuses filles atteintes comme moi papotent et montrent leurs réalisations, il me faut rendre hommage aux premiers forums de perleuses comme HISTOIRE DE PERLES, MADBEAD et les sites de pionnières passionnées comme les PERLES ENCHANTEES ou BIJOUX CAILLOUX. Je les ai rencontrées, pire, nous nous sommes revues, j'ai pris des cours et commencé à présenter des concours organisés de ci de là, le but étant de se creuser les méninges sur le thème proposé, de tenir le délai et d'apprendre quelques rudiments en photo numérique...

Comment/pourquoi t'es venue l'idée de vendre tes créations sur le Net?
Puis la reconnaissance par Swarovski et les demandes de plus en plus nombreuses ont fait germer le projet d'une création d'entreprise. Un véritable maquis dans les statuts proposés, des informations divergentes, toujours la nécessité d'apprendre encore et encore... Et surtout de synthetiser... 20 ans dans le domaine bancaire m'ont été fort utiles dans cet exercice. Mais rien n'est jamais gagné.

Inspiration... comment travailles-tu?
Mes inspirations: Les sources d'inspiration ? La nature, les magazines de mode, les musées, la musique, l'environnement sensoriel en général.
Des projets?
un livre de modèles Bijoux bêtises, puis passer de l'exercice individuel à l'exercice collectif afin de mettre en valeur toutes les créatrices que je connais mais qui n'ont aucune structure adaptée, car l'union fait la force lorsque la rentabilité est au rendez vous.
Pas toujours facile d'être une jeune créatrice... Et si c'était à refaire?
Si c'était à refaire, sans aucune hésitation, je le referais.
Quelques conseils pour les apprenties "e-créatrices"?
Le conseil à donner: prendre le temps qu'il faudra pour construire votre projet, il ne suffit pas d'être doué, en décidant de passer dans la cour des grands, il vous faudra penser comme un entrepreneur: couts, charges, circuits de distribution, etc... Mieux vaut passer du temps à la réflexion que de faire un beau gâchis. Mais il faut savoir aussi saisir les opportunités et prendre quelques risques sinon, vous n'avez définitivement pas l'étoffe d'un artisan. Vous pouvez tout à fait vous contenter d'un statut d'artiste qui montre ses réalisations sur un blog mais la reconnaissance risque de ressembler à un long chemin... Avant tout, être déterminé, observer son marché, s'adapter en permanence, être à l'écoute des clients, des tendances, des modes de vie, ne pas hésiter à se remettre en question sur tel ou tel axe de développement, parler avec les fournisseurs, les exposants sur les salons et les marchés, audace et curiosité d'esprit me semblent essentiels. Le net est un moyen de communication incontournable mais le contact humain est également précieux. Le plus difficile est de trouver l'équilibre entre une bonne gestion des coûts et la pratique de prix réalistes, sachant qu'il y a toute une éducation de la clientèle à faire sur la qualité des matériaux et le temps passé à la confection.
Quelque chose de plus à partager avec nous?
En conclusion, c'est un métier passionnant, qui vous permet de vous cultiver et de rencontrer plein de gens différents, de gérer vous meme votre temps tout en étant disponible pour votre cercle affectif mais c'est un exercice quotidien qui demande rigueur et persévérance, bien différent d'un statut de salarié, ce dont il faut être bien conscient avant de se lancer dans cette aventure.
Les adresses (virtuelles ou non) où l'on peut acheter les créations Bijoux Bêtises?
la boutique www.bijouxbetises.com ... vous y trouverez également les infos pour les bijoux de concours et les évènements auxquels je participe.
Et pour suivre les coulisses de Bijoux Bêtises, allez jeter un oeil sur le blog: http://bijouxbetises.typepad.fr/   A bientot!

par Murielle


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Murielle 74 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog