Magazine Humanitaire

Soixantième anniversaire des Droits de l'homme

Publié le 17 décembre 2007 par Alex Ruben

Bruxelles. Le 10 décembre 2007, une réception était organisée, sponsorisée par plusieurs associations des droits de l’homme, rassemblant personnalités, associations civiles et religieuses et public ayant à cœur et comme objectif de supporter les actions des Nations unies (ONU) dans le domaine de la défense des droits de l’homme. Le thème de la réception était essentiellement basé sur le message des Nations unies : Dignité et Justice pour chacun de nous. La réception, chaleureuse, s’est tenue dans la salle des Droits de l’homme du Bureau Européen des Droits de l’homme de l’Eglise de Scientologie Internationale.

Plus de soixante personnes, exécutifs d’associations internationales luttant pour les droits de l’homme, des représentants religieux prenant position pour la défense des plus démunis, des associations humanitaires dont celles défendant les droits des femmes, des représentants d’ambassades, des juristes, des avocats et des hommes d’affaires s’étaient rassemblés, dans une ambiance amicale, pour supporter et promouvoir la Déclaration universelle des droits de l’homme et pour en faire « un fait, non pas un rêve idéaliste » comme l’écrivait le philanthrope L.Ron Hubbard.

Dans son introduction l’hôte, Mr Amicarelli après avoir salué les invités fit le point sur la contribution capitale du juriste français René Cassin (1887-1976) principal inspirateur et rédacteur de la Déclaration. René Cassin a mis en exergue la nécessité de l’ « universalité » de la Déclaration. Il bénéficiait du soutien d’Eleanor Roosevelt alors présidente de la Commission des droits de l’homme a l’ONU qui, en hommage à son travail et à la Déclaration française de 1789 a institué le français comme deuxième langue officielle et fait que la signature de la Déclaration Universelle des droits de l’homme se fasse à Paris, au Palais de Chaillot, le 10 décembre 1948.

Amicarelli rappela aussi que, encore de nos jours, des violations des droits de l’homme sont perpétrées dans le monde telles que, parmi tant d’autres, assassinats, torture, emprisonnements politiques ou pour croyances religieuses, arrestation et détention arbitraires.

Parmi les différents orateurs c’est le père Jacques Van der Biest qui fut à l’honneur. Le prêtre de Marolles, a narré de manière percutante ses 54 années de combat pour faire respecter les droits de l’homme et donner à sa ville un visage humain. C’est délibérément qu’il choisit d’accomplir son sacerdoce dans cette paroisse, apostrophant quand nécessaire les autorités concernées, pour maintenir la dignité et la justice pour tous ses paroissiens, sans discrimination aucune. Inutile de préciser qu’il reçut un hommage enthousiaste de l’assistance.

Plus que jamais, les peuples de la terre, à commencer par la jeunesse doivent être éduqués sur leurs droits. En 1968, année où il recevra le Prix Nobel de la Paix, René Cassin avait déjà entrevu l’importance de la mise en application des droits de l’homme comme œuvre de paix, héritage qu’il a transmis au monde au travers de l’universalité de la Déclaration : « Il n’y aura pas de paix sur cette planète tant que les droits de l’homme seront violés en quelque partie du monde. » A l’aube de ce 60ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, plus que jamais les droits de l’homme, la Dignité et la Justice pour chacun de nous, sont d’actualité et seule leur connaissance et leur application protégeront et permettrons d’aller de l’avant, tous ensemble et de vivre en paix.

Connaissez-vous vos droits fondamentaux ?

www.un.org

www.youthforhumanrights.org


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Alex Ruben 162 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte