Magazine Société

Classe moyenne (1) : Qu’est-ce qu’une classe sociale ?

Publié le 17 décembre 2007 par Argoul

Mots-clés : classe sociale, Karl Marx, Max Weber, politique, social, économique.
English summary : what is a social class? It is initially a Marxist concept in 3 criteria: economic position in the production system, social manners in a group, and political struggle for common interests. Max Weber had another conception of social classes. He distinguished 3 orders relatively beyond control: the political party, which could be different of the social status, and the economic standard of living.

Le terme « classe » peut désigner :
• une stratification en catégories hiérarchisées de naissance (comme les castes et les ordres)
• ou de fait (comme les catégories socioprofessionnelles)
• ou être pris pour acteur dans un mouvement historique.

Karl Marx a beaucoup erré dans sa classification, tenant compte du contexte historique et du niveau d’analyse. Mais il voyait dans la lutte entre « exploiteurs et exploités » le moteur de l’Histoire. A partir de cette dichotomie binaire depuis l’origine des sociétés, les classes se forment selon lui par coagulation socioprofessionnelle et idéologique. Seul « le prolétariat » aurait une conscience « scientifique » de son rôle dans l’Histoire, comme « dernière » classe avant le nivellement socialiste projeté dans l’avenir.

Sociologiquement, Marx exigeait pour parler de « classe » trois critères :

1. Economique, la position dans le système de production.
2. Social, des pratiques de socialisation entre membres d’une même classe.
3. Politique, une lutte pour les intérêts communs – à condition qu’existe la conscience de classe.

Gurvitch ajoute la résistance de la classe à la pénétration par la société globale. Tel est souvent le cas de la petite paysannerie autarcique. Halbwachs ajoute la position sociale de chaque classe dans la mémoire collective, notamment le ressentiment de ‘distance sociale’ et la façon de socialiser les individus.

Max Weber, sociologue et économiste allemand, distingue (selon le schéma théorisé plus tard par Dumézil) trois ordres dans une société moderne : le politique, le social et l’économique :

1. Le politique détermine l’appartenance à un parti, ce qui peut être relativement indépendant du
2. statut social qui détermine le prestige (ex. la gauche caviar ou l’ouvrier d’extrême-droite),
3. la classe proprement dite étant de l’ordre de l’économique, déterminant le niveau de vie.

Les styles de vie et la consommation spécifique fondent un ‘honneur social’ auquel on ne peut déroger, quel que soit son revenu, sous peine d’être un ‘déclassé’ ou un ‘nouveau riche’. L’économique est de situation, le statut de consensus, le politique de choix relatif.

Schumpeter ajoutera des critères objectifs comme le nombre de mariages en son sein, et ajoutera le concept de trajectoire, conduisant aux ‘survivances’, les comportements de classe s’expliquant par une situation révolue (par exemple fils de famille d’ouvrier ayant fait des études et porté à « gauche », ou fils de bourgeois ayant raté les siennes et porté à la crispation extrême).

Demain : (2) Pourquoi la classe « moyenne » ?
Après-demain : (3) La société de classe moyenne est-elle remise en cause ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Argoul 1120 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine