Magazine

cuba-large.jpg

Publié le 18 décembre 2007 par Hugo Jolly

L’embargo contre Cuba fait très mal à ce pays depuis plus de 40 ans. En prétextant vouloir amener la «démocratie» à Cuba, les gouvernements américains qui se sont succédés, qu’ils soient «libéraux» ou «conservateurs» ont empêché de développement de plusieurs domaines dans l’île. Encore aujourd’hui, les cubains manquent de tout parce qu’il est interdit aux américains d’acheter ou de vendre à Cuba des produits de consommation, des équipements médicaux et des médicaments.

Cependant, beaucoup s’y opposent à travers le monde. L’assemblée générale des Nations Unies à fait voter de nombreuses résolutions afin de lever le blocus. Tous les pays ont acceptés, sauf les États-Unis qui imposent toujours leur veto pour faire reculer la proposition, avec l’aide du gouvernement israélien et des Îles Marshall et Palau.

Cette opposition aux politiques agressives du gouvernement n’est pas qu’extérieur. Beaucoup de célébrités, d’auteur et de professeurs d’universités américaines veulent faire savoir au gouvernement américain que le blocus est mauvais pour tous, que ce soit pour les américains ou les cubains.

Dernièrement, plus de 500 personnalités américaines ont apposé leur signature sur un texte dirigé à l’endroit du président Bush, lui demandant de lever le blocus contre Cuba (dans un contexte où la maison blanche intensifie le blocus) et de lever l’interdiction relative aux échanges culturelles entre les deux pays.

« Nous vous écrivons en tant que représentants de la sphère culturelle des Etats-Unis. Nous vous écrivons en tant que citoyens nord-américains. Nous vous écrivons pour exprimer notre profonde consternation en ce qui concerne l’hostilité persistante de votre gouvernement envers Cuba. Nous vous écrivons pour faire part de notre opposition aux politiques qui nous maintiennent éloignés de nos collègues cubains et représentant des obstacles à l’échange culturel entre les deux pays. Nous pensons qu’il est temps de promouvoir la coopération et une relation constructive avec Cuba », déclare le texte.

L’initiative à été lancée le 26 octobre dernier par l’Organisation pour les échange culturels Cuba-Etats-Unis, suite à l’envoi d’une lettre aux membres par Alicia Alonso qui appellait les gens des milieux culturelles américains à se prononcer contre le blocus et à demander que les artistes cubains puissent montrer leur talent aux États-Unis et vice-versa.

Parmi les signataires, nous pouvons noter les acteurs Sean Penn, Peter Coyote, Danny Glover, les musiciens Carlos Santana et Tre Cool du groupe Green Day et Tom Morello de Rage against the machine. Les écrivains William Kennedy, Alice Walker, Gore Vidal et Cristina Garcia ont signés aussi cette lettre au président des États-Unis, qui en ce moment multiplie les attaques contre Cuba tout en justifiant l’arrestation des 5 anti-terroristes cubains.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hugo Jolly 383 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte