Magazine Société

Le jour d'après, "point d'achèvement"

Publié le 20 juillet 2010 par Danymasson

On pourrait jouer sur le sens des mots. Point d'achèvement, le

point ici est synonime de "résultat à atteindre" il pourrait s'agire

de "point" dans le sens de non atteind, "il n'est point atteind". A

force d'ergoter sur les points et les virgules, le F.M.I. a dès  le

landemain des festivités offert la cerise sur le gâteau par le fait

de la suppression  annuelle du remboursement de 150 millions

de dollars. 9 milliards sur 13 ont été ainsi retiré de la dette de la

RDC envers les institutions de Bretton Woods.

De gauche à droite (mais ce n'est pas comme çà ici), les avis

divergent. Que l'on soit de l'opposition ou de la majorité. Ca va

de soi.

N'empêche que ce cinquantenaire à un aire de nouvelle ère. A

50 ans c'est l'âge de raison, c'est aussi et attention le réveil du

démon de midi chez certains.

Ce cinquantenaire (fastueux) pour certains et pour d'autres en

rapport avec le rendez-vous de l'histoire. La présence du  Roi,

des frères ennemis de l'Est, des Nations Unies,  et  un  slogan

qui en dit long " Le réveil du géant R.D.C.".  Le Congo semble

être libéré de ses fantômes après 50 ans.

KIN_7218.jpg

Le Président de la République J. Kabila

Quid des répercutions au sein des populations ?

Ceux qui ont connus kinshasa il y a un an, n'en reviendont pas,

tellement la ville change de visage et se transforme. Les autres

régions voient s'améliorer peux à peux les infrstructures. Pour

ce  qui concerne les  mentalités aussi, un long chemin  reste  à

faire. Ci et là, on parle de "Re construction". Est ce à ce point ?

Ou  tout simplement  enfin une Construction  qui est entrain de

s'opérer ?

Un nouvel essort sur fond d'indépendance "Cha-Cha" ancien et

nouveau se côtoient. Indépendance Cha Cha de Grand Kalle, la

première chanson Pan Africaine à la version revisitée par Baloji

"Le jour d'après" mi Rumba et mi rapp aux intonations de Slam.

La chanson reprend sa vigueur d'il y a 50 ans. Elle parle de ceux

dont on parle peux, elle parle des gens. "pour changer   la dette

en dotte, autant de droits que de devoirs, plus de point de conv-

- ergence que de divergence ..."

j'ai repris cette chanson fédératrice
symbole de la crédulité de nos prémices
entre indépendance et armistice
mais pour que nos démocraties progressent
faut qu'elle apprennent de leurs erreurs de jeunesse
mon pays est un continent émergent
bâti en moins de 50 ans

KIN_8603.jpg
Enfant du 30 juin 2010

Bonne journée et bonne lecture !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Danymasson 913 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine