Magazine F1/moto

Gagner avec Renault serait de la folie!

Publié le 18 décembre 2007 par Beaudoin Sabrina
Le double champion du monde, Fernando Alonso assure que penser gagner le mondial avec Renault la saison prochaine serait de la pure folie bien une réelle bêtise même si, l'espagnol a signé avec la firme pour les perspectives qu'elle représente pour lui.
Alonso a admis que la décision de courir pour Renault n'a pas été facile à prendre. Mais il devait retrouver une équipe après avoir rompu son engagement avec McLaren.
"C'était une décision difficile. Renault était une décision optimiste. Quand j'ai fini le championnat je ne savais pas ce que j'allais faire. En effet, j'avais comme une certaine possibilité de continuer avec McLaren " explique Alonso.
Alonso a révélé qu'au moment où il a annoncé son départ des flèches d'argents, toutes les équipes, à l'exception de Ferrari, l'ont contacté pour lui proposer un contrat. Le double champion affirme désormais n'avoir jamais visité aucune usine d'équipe. Et confirme que Ferrari était la seule équipe à ne pas s'être interessé à lui.
Sur les supposées confrontations avec le britannique Lewis Hamilton et les membres de McLaren, Alonso a préféré retirer toute importance à ce qui a été dit en affirmant par la même ne pas avoir souffert à 10% de ce qui avait été écrit.
"Je n'ai pas souffert à 10 % de ce qui a été écrit", a souligné l'Espagnol. "C'est injuste de rester avec la mauvaise image qui a été donnée. À 20 tours de la fin du championnat, je gagnais le mondial ".
"À la fin tu comprends la position de tout le monde. Le budget de McLaren est plus grand, a davantage de ressources, mais cela n'est pas tout. Le système était meilleur chez Renault et Michelín ".
Quant à son futur avec Renault, Alonso, qui aura comme coéquipier Nelson Piquet Jr., assure que son objectif sera d'améliorer la monoplace et ne pense pas être en mesure de se battre pour gagner le mondial.
"Aujourd'hui, ce serait une pure folie de penser à gagner le Mondial avec Renault. "Aujourd'hui, je pense améliorer la voiture ".
L'asturien a conclu en disant qu'il était pleinement confiant avec Renault et Flavio Briatore, mais qui si il avait ne serait-ce qu'une infime possibilité de courir pour Ferrari, il le fera parce que "sûrement je m'amuserais!".


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Beaudoin Sabrina 46 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines