Magazine Humeur

Chantal Jouanno a, encore une fois, perdu une occasion de se taire

Publié le 30 juillet 2010 par Taomugaia

vaches

L'AVF (Association Végétarienne de france) communique :
                                        

Lettre ouverte à la malheureuse secrétaire d'Etat à l'Ecologie

Chère madame,
Lors de votre visite le 23 juillet sur un site d’élevage bovin dans le Massif central, vous avez déclaré : « La nature nous a faits omnivores, nous ne pouvons pas nous passer de protéines animales. Il est nécessaire de consommer de la viande rouge française » et « le stockage de carbone des prairies doit être pris en compte dans les contributions positives de l’élevage ».

Des phrases de commande, nous l’avons compris... Lorsqu’on est ministre, on applique les « éléments de langage » ou bien on démissionne, c’est connu. Et vous voulez rester à agir à votre poste alors, trop souvent, il vous faut savoir dire ce que l’on attend de vous, mêmes des inepties.

Nous sentons bien à quel point cela a dû vous être difficile ; c’est pourquoi, par ce communiqué, nous avons souhaité développer un élan de solidarité envers vous. Non, chère Chantal Jouanno, vous n’êtes pas seule et nous compatissons sincèrement à vos douloureuses obligations ministérielles.

Nous n’avons pas oublié qu’interrogée sur l’instauration de lundis végétariens en France – une initiative à l’origine de laquelle se trouve notre association – vous avez déclaré que c’était une bonne idée. Et que l’absence actuelle de choix végétarien dans notre pays, par rapport à ce qui se fait à l’étranger, rendait cette initiative tout à fait défendable.

Ainsi, nous voulons faire savoir que nous connaissons votre véritable sensibilité et que nous ne sommes pas dupes des ridicules absurdités que l’on vous oblige parfois à proférer. Quoi de plus absurde, en effet, que d’encenser le stockage de carbone des prairies alors que vous savez bien (pour l’avoir lu chez nous), qu’une jeune forêt tempérée stocke 4 fois plus de carbone qu’une prairie, et que, justement, les prairies les plus exploitées par la fauche et le pâturage présentent la plus faible activité de puits de gaz à effet de serre…

Quoi de plus ridicule, certes, que d’affirmer la nécessité des protéines animales, alors que le corpus d’études à disposition des scientifiques (dont nous rendons régulièrement compte dans notre revue) démontre tout le contraire, comme l’ont reconnu depuis longtemps les associations officielles des diététiciens d’Amérique du Nord, et comme l’ont montré – évidemment – les nombreuses personnes qui s’en abstiennent et font économiser de l’argent à la Sécurité sociale…

Vous savez tout cela, comme le fait que nous sommes des adaptivores qui « pouvons » manger aussi bien du végétal que de l'animal (avec un certain prix à payer dans ce cas) et non pas des omnivores qui « devons » manger de tout. Votre poste au ministère de l’Écologie est décidemment bien difficile à assumer.

Tenez le coup, chère Chantal Jouanno ; vous avez notre soutien et, même s’il vous faut en passer par d’attristantes compromissions, nous vous aiderons à promouvoir la véritable écologie, non pas celle des lobbys, des subventions et des intérêts mercantiles, mais celle qui travaille à alléger le lourd tribut que l’élevage français fait payer à notre environnement et à notre santé.

Plus d’informations sur www.vegetarisme.fr


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Taomugaia 1219 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines