Magazine

Une vie de Poisseman

Publié le 02 août 2010 par Poisseman @Poisseman
Une vie de Poisseman
Oh la la, ce qui m'est arrivé hier est à mettre au top de mes VDP. Tout d'abord, je travaille sur un grand aéroport parisien (c'est important pour la suite), lieu de touristes plus ou moins ravis mais aussi de pickpockets bien doués. Lors de ma pause déjeuner, je m'installe sur un banc public sandwich à la main - pas de salle de pause - ainsi que mon sac à dos et ma sacoche à mes côtés. Je termine, prends mes affaires et vais aux toilettes en face, et remarque en en sortant que ma sacoche (qui contient mes papiers, clés de voiture et maison) n'est pas sur mon épaule. Je retourne au banc juste devant: rien! Je me dis que je ne l'avais pas emmenée et retourne à mon poste de travail vérifier dans le meuble de rangement: rien non plus! Là, je commence sérieusement à m'inquiéter, refais deux fois le trajet de trente mètres max pour en revenir encore bredouille. Peut-être finalement l'ai-je oublié le matin dans la voiture? Quoique fort improbable, car signifiant que je ne l'aurai même pas verrouillée, je m'accroche à cet espoir plutôt que me dire que je me la suis faite voler. Mes collègues, loin de me rassurer, me disent qu'on a peut-être déjà démarré ma voiture, voire même cambriolé mon appart. A ce moment, on ne se sent vraiment pas bien, et je m'agitais comme un dingue; c'est alors qu'un personnel d'Aéroport de Paris, me prenant en pitié, va jusqu'à demander à ses collègues de la vidéo-surveillance de regarder à mon arrivée le matin si je l'avais sur moi: et il s'avérait que oui! Loin de me rassurer (car là c'est bel et bien un vol), cette information est heureusement suivie d'une autre qui me fait bien plus plaisir: d'autres collègues m'informe qu'une annonce tourne à mon nom, et se demandent "ce que j'ai encore fait comme connerie". Mais cela signifie surtout que ma sacoche - ma vie - a été retrouvée. Quelqu'un d'honnête l'a trouvée seule sur un banc (il aurait pas pu attendre 2 mn que je pisse, ce con) et l'a apportée au comptoir information qui m'attendait. Et qui m'a demandé une pièce d'identité pour prouver ma possession... Mes papiers sont dedans, imbécile!!! Bon, j'avais quand même mon badge de travail; j'ai vérifié le contenu de ma sacoche, rien ne manquait, j'ai respiré fort. Et me suis fait un peu engueuler, mais dans ces cas là on s'en fout. VDP

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Poisseman 322 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte