Magazine

Un été meurtrier pour les journalistes

Publié le 02 août 2010 par Podcastjournal @Podcast_Journal

L’Union de la Presse Francophone par l'intermédiaire de son président international Alfred Dan Moussa demande que les assassins et agresseurs de journalistes soient connus et punis.


Vendredi 16 juillet 2010, à Conakry, en Guinée : un journaliste poignardé.

Un été meurtrier pour les journalistes Reporter à Sabari FM, une station de radio privée basée à Conakry, ETIENNE MANSARE a été poignardé dans le dos, alors qu'il regagnait son domicile, après avoir animé son émission politique appelée "Sous le Cocotier". Ses agresseurs ne sont autres que deux des occupants d’un taxi à bord duquel il venait de prendre place. Ils l’ont dépouillé, jeté par dessus du véhicule et démarré en trombe. Le choc qui s’en est suivi a attiré l’attention des passants qui ont apporté assistance au journaliste, mal en point.

Lundi 19 juillet 2010, à Athènes, en Grèce : un journaliste tué à bout portant.

Directeur de l'information de la radio privée Thema 98.9, animateur de grande réputation à la télévision grecque, auteur d'un blog de grande audience, SOKRATIS GIOLIAS a été tué à bout portant, par trois inconnus, devant sa maison, dans la banlieue d’Athènes, en Grèce. Il avait 37 ans. Il enquêtait sur une affaire de corruption impliquant des milieux d'affaires.

Samedi 24 juillet 2010, à Belgrade, en Serbie : un journaliste roué de coups.

Editorialiste de l’hebdomadaire serbe Vreme, TEOFIL PANCIC, 45 ans, a été pris à partie par deux inconnus qui l’ont roué de coups de barres de fer, dans un autobus. Il a été grièvement blessé. Teofil Pancic menait des investigations sur la criminalité organisée, les crimes de guerre des années 90 et des milieux ultranationalistes.
Ce type d'agressions contre des journalistes en Serbie n'est pas rare et n’a jamais fait l’objet d’enquêtes véritables. L’Upf se souvient que la mort de trois journalistes et de nombreuses atteintes graves à la liberté de la presse sont restées impunies dans ce pays.
L’Union internationale de la presse francophone (Upf) condamne ces actes de barbarie qui ne grandissent, ni les Etats qui en sont le théâtre, ni les individus qui les commettent.

upfjuillet2010.mp3 UPFjuillet2010.mp3  (264.91 Ko)


Un été meurtrier pour les journalistes Voir la carte

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Podcastjournal 108031 partages Voir son profil
Voir son blog