Magazine Football

Un coup à faire en C1

Publié le 02 août 2010 par Foothese

Un coup à faire en C1

Que nous a enseigné la coupe du monde 2010 ? Que les équipes courageuses mais pas forcément pas très talentueuse peuvent faire de belles choses. Le Ghana ou l’Uruguay sont les modèles à suivre pour l’OM, Lyon et peut-être Auxerre pour cette saison de ligue des champions.

Oui, à la fin ce sont toujours les plus forts qui sont en finale ou même dans le dernier carré mais l’OM ou même Lyon ont le droit de croire à un joli parcours en Ligue des champions. Un joli parcours pour les deux olympiques serait un quart de finale. Les hommes de Claude Puel l’ont fait l’an passé et ont même franchi un tour supplémentaire mais ils savent bien que jouer un quart contre Bordeaux était un cadeau du ciel. Contre toutes les autres équipes du tableau des quarts, il serait sorti.

Cette saison, le plateau de la LDC sera encore une fois très riche avec les plus belles équipes d’Europe sauf  la Juventus en Italie, Manchester City et Liverpool en Angleterre ou Bordeaux en France. Mais on a le sentiment que les clubs français peuvent, avec un peu de réussite, s’inviter parmi les 8 équipes les plus fortes du continent.

Marseille avait hérité d’une poule de gros costauds l’an passé avec le Real et le Milan AC. Si l’OM n’a pas semblé si loin de la qualification au point de pouvoir tout jouer lors du dernier match à la maison contre les madrilènes, les joueurs de Didier Deschamps n’ont pris qu’un point en 4 matchs contre les 2 gros bras (un nul à San Siro 2-2). Avec un peu plus de talent défensif, de rigueur aussi, Marseille avait les moyens de passer ce tour.

Défendre et avoir un joueur au-dessus

Passer en quart de finale, c’est forcément gagner un match couperet contre un cador en 8ème de finale. Mais les tirages montrent, année après année, que quelques coups de chance peuvent arriver comme celui de Bordeaux contre l’Olympiakos l’an dernier.

Au-delà des tirages complaisants, l’exploit reste possible. Une fois mais rarement deux. Lyon a bien sorti le Real Madrid dans son année la plus difficile depuis des lustres. Le Lyon de Gérard Houllier était impressionnant, puissant et homogène mais n’a pas réussi à franchir les quarts. Le Lyon de Claude Puel était déficient, léger dans l’animation et incroyablement dépendant de Lloris et Lisandro. Au final, les lyonnais sont passés grâce à une discipline de fer.

La coupe du monde a souligné, comme l’avait fait la Grèce à l’Euro 2004, qu’une équipe à l’écoute des exigences du haut niveau (replacement, solidarité), en réussite, hargneuse, disposant d’un joueur phare et à l’aise dans le contre peut créer la surprise. L’OM ou Lyon n’ont pas les moyens de créer du jeu en Ligue des champions contre des équipes comme Chelsea, United, Barcelone, Madrid ou le Bayern. Mais les gêner, les bousculer, les clubs français peuvent faire. Reste à y croire.

Lech Makaay


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Foothese 1280 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines