Magazine Info Locale

Centrale au Fuel lourd à Lucciana : Les Députés Alfonsi et Gandolfi, interpellent le Ministère de l'écologie.

Publié le 02 août 2010 par Assoacp
Centrale au Fuel lourd à Lucciana : Les Députés Alfonsi et Gandolfi, interpellent le Ministère de l'écologie. Comme il s'y était engagé en fin de semaine dernière lors d'une réunion à Lucciana, avec des Médecins et Cardiologues, le Député-Maire UMP de Biguglia Sauveur Gandolfi-Scheit vient de saisir (avec l'euro-député François Alfonsi), le Ministre de l'écologie Jean-Louis Borloo par un courrier, où une demande d'entretien a été adressé.
Les deux Parlementaires mettent l'accent sur le Grenelle de l'environnement voulu par le Gouvernement, et surtout le Président de la République, avec le raccordement de la Corse au Galsi, et la volonté de ce dernier de voir l'île devenir un "pôle d'excellence environnemental". Mais un débat fait rage depuis quelques mois en Europe.. à ce sujet, les deux députés en soulignent les points forts "cette problématique, tant par les répercussions écologiques, de santé, et économiques, qui sont au coeur des revendications", méritent une réflexion.

Au niveau de la Corse, les oppositions sont nombreuses ont le sait. Ainsi, il est précisé dans le courrier : "Comme on pouvait s'y attendre, la solution du démarrage au fuel lourd dans l'attente du raccordement au GAZODUC - GALSI, préconisée par la direction d'EDF, suscite une vive opposition, pour ne pas dire une polémique, qui prend désormais une tournure toute particulière, dans la mesure où une alternative au fuel léger, moins polluante, immédiatement compatible avec une conversion au gaz naturel, est portée par la société civile, le cors médical, et des élus de toutes tendances qui réclament un traitement à la mesure des attentes et des besoins vitaux de l'île".

Comme l'avait indiqué en fin de semaine dernière un premier communiqué des services de presse du Député Gandolfi, ce dernier en total accord avec François Alfonsi, a réussi à obtenir un sursis jusqu'en Septembre, auprès du Préfet de Haute-Corse qui devait rendre sa décision prochainement.

En conclusion du courrier commun, les deux députés espèrent que "l'attachement et les origines insulaires de Jean-Louis Borloo" seront suffisantes pour obtenir un rendez-vous dès le début du mois de Septembre (soit quelques jours avant l'expiration du sursis préfectoral).

Les deux Parlementaires souhaitent vivement "que la meilleure solution - qui garantira une desserte de qualité, sans compromettre le bien être de nos habitants - soit trouvée tous ensemble".



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Assoacp 658 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine