Magazine High tech

Un informaticien pirate votre téléphone portable pour 1.500 euros

Publié le 02 août 2010 par Le Monde Numérique @lmn_officiel

Un informaticien pirate votre téléphone portable pour 1.500 eurosSi avant, intercepter une communication sur un téléphone portable coutait très cher (de l'ordre du million de dollars), un chercheur en sécurité aurait trouvé comment le faire à moindre coût.

Chris Paget risquait gros à faire cette intervention lors de la conférence DEFCON sur la sécurité à Las Vegas. La FCC (Commission Fédéral des Communications aux Etat-Unis) l'a mis en garde sur le caractère illégal de sa découverte et dit mener son enquête avant tous commentaires.

La technique de Chris Paget pour réussir à intercepter une communication émise depuis un portable est relativement simple, elle consiste à faire croire aux téléphones portables que son téléphone [celui de Chris Paget] est une antenne-relais.

Voici les propos de l'informaticien, confiés à l'AFP : "Je peux intercepter des conversations sur téléphones portables avec un système pas plus cher que 1.500 dollars composé de matériel radio et d'un ordinateur portable" ... "Votre combiné pense que je suis l'antenne relais de votre téléphone et je parviens à contrôler vos appels. Ces opérations coûtaient jusque-là des millions de dollars, il est désormais possible de le faire pour beaucoup moins cher" ... "Je peux cibler des personnes spécifiques que je veux espionner et je peux sélectionner les types de téléphone qui se connectent".

Pendant la démonstration, Mr Paget a ainsi pu " espionner " 17 téléphones mobiles.

Mais, cette opération n'est possible que sur le réseau GSM (dont le système de chiffrement A5/1 a été " cassé " récemment) et Chris Paget met en avant le fait que ce réseau doit cesser d'être exploiter au profit de la 3G.

Bien conscient de l'éventuelle illégalité de sa découverte (même s'il déclare ne pas avoir enregistré de conversations), Chris Paget dit vouloir mettre en garde sur les possibles problèmes d'espionnage industriels (et autres) si le GSM perdurait.

Or beaucoup de zones ne sont pas couvertes pas la 3G (surtout aux USA) et les pays émergents sont encore loin de disposer d'un réseau de dernière génération. Le changement n'est donc pas pour tout de suite et on voit déjà ce dispositif d'espionnage low-cost tomber entre de mauvaises mains.

Chris Paget n'en est pas à sa première polémique puisqu'en 2009 il avait réussit à télécharger et dupliquer plusieurs passeports électroniques (utilisant des puces RFID) en se promenant dans les rues de San Francisco.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le Monde Numérique 14500 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine