Magazine Médias

Les polygones amoureux infernaux de Secret Story

Publié le 02 août 2010 par Poclatelephage
Soyons clairs, cette année les candidats ont pénétré dans la maison des secrets avec en ligne de mire l’idée de niquer très vite et un maximum. Les garçons sont donc au taquet et concentrent leur attention sur les filles baisables de la maison, qui sont malheureusement pour cette année fournies en nombre limité dans le jeu. Pour être claire, seules Stéphanie, Julie et Amélie semblent consommables et malheureusement même si les garçons tombent comme des mouches lors des primes, ils sont encore trop nombreux pour cet effectif trop restreint de filles potables
Les polygones amoureux infernaux de Secret Story
J’avais donc une première figure géométrique amoureuse inédite dans l’émission : le quadrilatère. Senna avait flashé sur Julie, qui rejetait par conséquent les avances de Maxime, alors qu’Amélie, la belge à la grâce innée arrivait à ses fins avec Senna. Mais désormais les choses se compliquent. Stéphanie, l’ex de Senna et Coralie à l’extérieur et l’ex de trois jours et demi de Robin dans la maison, a les faveurs de Maxime, l’ex, enfin il aimerait bien, de Julie. Ainsi, si je compte le nombre de connexions de Stéphanie avec les habitants de la maison, nous en sommes au moins au pentagone et même à l’hexagone si Julie s’en mêle.
Dommage cependant que les garçons de la maison, enfin surtout Robin et Maxime, soient de vraies gonzesses qui ont besoin de discuter de leur relation en permanence. Ainsi Maxime - qui est un cerveau d'ailleurs et qui pour se venger de Julie a indiqué publiquement qu'il lui avait dévoilé son secret ce qui est passible de la nomination d'office, d'ailleurs il est nominé, bien fait - a demandé à Robin l’autorisation de sortir avec Stéphanie. Comme Robin ne veut pas être « égoïste », il lui a donné même si ça le fait chier mais il est allé le dire à Stéphanie des fois qu’elle ignore qu’il pourrait être affecté par une relation entre elle et Maxime. D’ici à ce que ce pauvre Maxime aille s’humilier en demandant l’accord de Julie pour cette idylle…
Pendant ce temps là, le mentaliste de choc, Bastien, ne perd pas le Nord et a buzzé Thomas comme « né hermaphrodite ». Je suis toujours fascinée par sa propension à dévoiler les secrets de ses camarades au mot près…
Sinon, si les candidats pouvaient prononcer une phrase sans y glisser un « malgré que », je serais ravie. Je sais que la formule est reconnue par le dictionnaire, mais je crois qu’il précise qu’elle n’est guère élégante et globalement elle dénote une pauvreté de vocabulaire certaine chez les secréteurs qui ont vraiment 2 de QI cette année.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Poclatelephage 1254 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines