Magazine Société

Prison : les 5 000 places créées d’ici 2017 ne suffiront pas

Publié le 02 août 2010 par Vincentpaes
Prison : les 5 000 places créées d’ici 2017 ne suffiront pas Le ministre de la Justice, Michèle Alliot-Marie, a annoncé la fermeture de 23 prisons vétustes pour la plupart entre 2015 et 2017. Cela représente la suppression de 9 000 places. Ces fermetures seront compensées par la construction de nouveaux établissements dans le cadre du plan de modernisation du parc pénitentiaire. Ce plan vise à garantir la mise en œuvre des prescriptions de la loi pénitentiaire votée en 2009.

14 000 places devraient alors être ouvertes, soit une création nette de 5 000 places. On est donc loin des quelques 10 000 places manquantes il y a deux ans. En 2017, la France sera dotée de 68 000 places de prison, dont plus de la moitié aura été ouverte après 1990.
Article publié pour la première fois le 04/08/2008

En juillet 2008, le nombre de détenus dans les 200 prisons françaises vient d'atteindre un nouveau record : plus de 64 000 personnes sont incarcérées. La population carcérale a augmenté de 34 % entre le 1er janvier et le 1er juin 2008. En sept ans, le taux de détention est passé de 82 à 100 détenus pour 100 000 habitants. Résultat, 63 % des établissements pénitentiaires sont en surpopulation (126 personnes pour 100 places en moyenne). Il manque plus de 14 000 places. Ce taux est largement au-dessus de la moyenne des États-membres de l’Union Européenne (102 %).
Inflation carcérale : 126 personnes pour 100 places Ce retour à l'inflation carcérale repose sur la politique sécuritaire, notamment la loi sur la récidive et la mise à exécution des courtes peines. Actuellement, 40 % des condamnés purgent une peine de moins d'un an et 29 % une peine de 5 ans et plus. Ainsi, les prévenus en attente de leur jugement et les condamnés à de courtes peines sont les plus touchés par le surpeuplement.

Actuellement, un peu plus de 3 200 condamnés exécutent leur peine avec un bracelet électronique fixe, l'une des grandes ambitions du projet de loi pénitentiaire. "Créer la prison hors les murs", selon l'expression de la ministre de la Justice Rachida Dati, permettrait, selon le gouvernement, de résoudre le problème de surpeuplement.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vincentpaes 175842 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine