Magazine Poésie

Jeune j’aimais le temps (Pierre Jean Jouve)

Par Arbrealettres
Jeune j’aimais le temps (Pierre Jean Jouve)


Jeune j’aimais le temps
Je ne supportais pas d’être le plus jeune
J’aimais la graminée quand elle a ses graines les
arbres quand ils s’étendent comme la musique
Jeune j’aimais les vieux
A présent je penche avec mon ombre sur l’autre
versant celui qui descend
Je ne sais plus j’ai goûté plusieurs temps
Peut-être avec la vieillesse viendra le calme

(Pierre Jean Jouve)


Illustration: Lia R.



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Arbrealettres 2788 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine