Magazine High tech

Prise en main de la Caanoo, partie 1

Publié le 03 août 2010 par Blogjeuxvideofree

Cette semaine, le BlogJeuxVideoFree consacre une grande partie de son actualité à la Caanoo de GamePark Holdings (GPH), machine dédiée au rétrogaming et à l’émulation mais qui propose également ses propres jeux, dont certains tirant partie de l’écran tactile.
Sortie officielle de la Caanoo : le 15 août 2010.

La Caanoo est la quatrième machine du constructeur coréen GamePark Holdings. A la fois console portable et lecteur multimedia, elle possède la particularité d’être basée sur Linux et de permettre à quiconque de développer dessus gratuitement.

Bien que plus grande que la GP2x Wiz, la Caanoo arbore des dimensions compactes qui permettent de la ranger facilement dans la poche arrière d’un jean’s. Plutôt légère, sa finition est de très bonne facture. La coque arbore une couleur bleu sombre - presque noire - du plus bel effet. Notez qu’elle existe également en blanc.

Voir les caractéristiques techniques de la Caanoo

La console ne fait pas du tout plastique bon marché. On regretta cependant les quatre boutons de petite taille qui, eux, font moins solide que l’ensemble et ne conviendront pas forcément aux gros doigts. On trouve en dessous le micro et un bouton “home” qui permet de quitter les applications et de revenir au menu d’accueil.

Toujours en façade, sur la gauche se situe le stick analogique avec un bouton d’aide portant le numéro I, de même qu’un second bouton II dont je n’ai trouvé l’utilité pour le moment que dans les émulateurs.

Prise en main de la Caanoo, partie 1

Sur la tranche gauche, un voyant lumineux indique la marche de l’appareil (bleu) ainsi que la charge (rouge). De l’autre côté, il y a un sélecteur marche/arrêt avec une position “hold” pour éviter les allumages non souhaités.

Il est possible de sélectionner le volume sur le dessus de la Caanoo, à la façon de la Game Boy Micro. On y trouve également les boutons L et R et un emplacement pour carte mémoire SD/SDHC, indispensable car la console ne possède pas de mémoire interne pour stocker les fichiers.

La prise jack, un port USB hôte et un port pour relier la Caanoo au PC et la charger sur secteur, sont situés au dessous de la console. Le stylet, étrangement absent de ma version test, y a aussi son emplacement.

Enfin, l’arrière offre deux haut-parleurs délivrant un son stéréo assez puissants. Par contre, il n’y a pas de trappe pour la batterie, celle-ci étant malheureusement inamovible.

Le modèle en ma possession porte le numéro CA-100 et comme indiqué à l’arrière de la machine a passé les certifications de sécurité FCC et CE. Il a été fourni avec un cable USB et un adaptateur USB pour le brancher sur le secteur.

Prise en main de la Caanoo, partie 1

Caractéristiques techniques


Processeur : MagicEye Pollux ARM9 533 MHz
RAM : 128 Mb
Ecran : LED 320×240 pixels, 3,5 pouces
stockage : carte SD/SDHC
Fonctions : vibration et accéléromètre
Dimensions : 146×70x18,5 mm
Poids : 136 gr
OS : Linux
Vidéo : MPEG 4, Xvid, Divx, Avi
Audio : Ogg, Wav
Photo : jpg, bmp, gif, png
E-book : txt
Réseau : wi-Fi, en option

Ceci n’est qu’un aperçu de la machine de GamePark. Dans les jours suivants, nous nous attarderons sur les capacités de la Caanoo en terme de jeux (commerciaux et émulateurs) et de multimédia.
Prochainement : Interface de la Caanoo, partie 2.

Caanoo


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blogjeuxvideofree 304 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog