Magazine

Max | Le héripion

Publié le 03 août 2010 par Aragon

héripion.jpg

C'est un petit animal en voie de disparition, il n'en reste que quelques spécimens dans les premiers contreforts des Pyrénées. Il est classé dans l'ordre des mammisectes arachnéides, classe des rongivores, et se répartit équitablement entre deux espèces : le héripion brun qui vit dans les garages, et le héripion blond qui niche plutôt dans les boites à lettres.

On signale parfois la présence de héripion blond dans les mails, mais cela n'a pas pu être prouvé jusqu'ici.

Brun ou blond, il est doté de piquants sur la moitié antérieure de son dos, et d'une queue assortie d'un dard sur la partie postérieure. Ses piquants lui servent d'atomiseur pour séduire ses congénères : il envoie dans l'atmosphère quantité de bulles d'air parfumées, qui incitent à la détente et à la réflexion épicurienne. Son dard est très étrange : il est amovible, et chaque petit héripion apprend très tôt à l'ôter pour faire sa toilette, ou pour aller au cabinet.

Muni d'un petit museau allongé, il se nourrit de secrets qu'il déniche dans les interstices des boites aux lettres ou des garages, selon l'espèce. Il les déguste tendrement, et a la particularité de se souvenir de tout ce qu'il ingurgite, ce qui en fait un animal très recherché des bibliophiles et des amants trompés.

Sa reproduction est mystérieuse : certains scientifiques affirment que les héripions ne copulent pas, mais qu'ils télépathent et concrétisent leurs amours en se branchant sur une fréquence radio connue d'eux seuls. D'autres ont observé des pratiques qui pourraient ressembler à un accouplement : les partenaires se font face (pour ne pas s'embêter avec les piquants, probablement), ôtent leurs queues (le mâle aussi), et dansent une chorégraphie extrêmement précise : l'un fait un mouvement de patte avant, l'autre reprend avec la patte arrière, et de plus en plus vite, jusqu'à ce que, épuisés, ils s'effondrent tous les deux nez-à-nez, les yeux plantés dans les yeux de l'autre, pour une durée qui varie de 7 à 12 minutes.

Après cela, les partenaires semblent repus, ils s'allongent sur les piquants (ce qui les rend très vulnérables, et ce qui explique leur rareté), et s'endorment en tenant la queue de l'autre entre les pattes.

Si vous croisez un héripion dans votre boite à lettres ou votre garage, ne le touchez pas, et parlez-lui tendrement : cet animal ne comprend que les mots d'amour.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aragon 1451 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte