Magazine Politique

Gallas et Evra s'estiment indispensables (et bien sur flinguent Domenech)...

Publié le 03 août 2010 par Falconhill
Gallas et Evra s'estiment indispensables (et bien sur flinguent Domenech)...J'avais écrit combien je considérais que Patrice Evra était un petit capitaine. L'article du Parisien, qui évoquent l'audition de Patrice Evra et William Gallas par cette affligeante commission d'enquête censée faire la lumière sur les "évènements du bus", confirment tout le mal que je pense de ces deux petits joueurs.
Bien sur, pour eux, "tout est de la faute de Domenech". Domenech, coupable idéal, responsable rêvé, qui lave de toutes responsabilités des joueurs minables et des dirigeants de la FFF indignes et incompétents. Ce bus de la honte résulterait d'une longue dégradation entre les joueurs et ce Raymond Domenech (notamment après le fiasco contre la Chine) qu'ils voulaient voir confirmer à son poste après le fiasco de l'Euro 2008.
« Il ne nous parlait plus. Il n’échangeait qu’avec le capitaine », a indiqué la petite starlette capricieuse William Gallas. Qui a également confirmait que le fait d'avoir perdu le brassard de capitaine l'avait peiné, et qu'il avait "laissé la situation se dégrader". Par caprice.
Et le capitaine Evra, il dit quoi ? Lui aussi charge celui qui lui a offert sa première sélection, et son brassard de capitaine. Il stigmatise ce Domenech "qu'ils ont trouvé joyeux dans les locaux de l'hôtel, après la défaite contre le Mexique". Evra indique ne pas avoir supporté son attitude, lorsqu'il a voulu aller s'expliquer avec son sélectionneur suite au juste renvoi d'Anelka. "Il plaisantait avec Jean-Pierre Escalettes, qui n'est même pas venu nous encourager dans le vestiaire" qu'il se plait, le capitaine pas forcément courage...
De la faute à Escalettes donc aussi, qui n'est pas venu se prosterner au pied de ces divas...
"On était coupé de la réalité" expliquent Gallas et Evra. Merci, on avait remarqué. Mais on apprend cet aveu affligeant. Certains ne voulaient pas jouer France - Afrique du Sud (Abidal ?), mais voulaient même "rentrer à la maison" avant la fin de la Coupe du Monde. Les irlandais apprécieront...
Mais le mieux est à la fin de l'article. Parlant de la sanction affligeante pour le match amical contre la Norvège, Gallas et Evra indiquent qu'ils "assument leurs bétises". Merci pour votre gentillesse messieurs. Mais ils assument, sans peur du ridicule, "qu'’il serait préjudiciable de se priver d’eux plusieurs matchs, au risque de mettre en péril la qualification de l’équipe de France pour l’Euro 2012".
Et ces petits joueurs s'estiment encore indispensables. Ils ont montré qu'ils vomissaient sur le maillot de l'Equipe de France, mais ils pensent que leur absence "mettrait en péril l'Equipe de France". Mais pour qui se prennent ils, bordel !?!
Si Laurent Blanc veut redonner ce lien d'amour entre l'Equipe de France et son Peuple, qu'il élimine vite et définitivement ces insupportables joueurs sans courage, qui montrent qu'ils n'ont décidément rien compris !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Falconhill 1396 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines