Magazine

La jeunesse en treize secrets

Publié le 03 août 2010 par Dodo44

Abracadabra! Tempus haltela! Quel prodige ce serait de suspendre de nos jours la course des secondes? Quelle merveille ce serait d’effacer de nos visages toute trace de kilométrage? Une ensorcelante déesse est née de ce besoin intrinsèque.

On consacre à son culte des sommes gargantuesques pour créer potions et autres inventions rocambolesques. Son but humain? Goûter à l’ultime ivresse. Son philtre divin? La jeunesse.

Déjà l’eau à la bouche? Super! Voici treize secrets pour en préserver la source.

Un. Faire une mise à jour de ses pensées. Supprimer les vieux fichiers. Créer de nouveaux dossiers. Envoyer au recyclage les radotages. Entreprendre d’autres apprentissages. Deux. Admirer de son corps les récentes métamorphoses. L’éclairer d’un sourire. L’amener prendre l’air. Lui démontrer du soin. Trois. Faire le tour de son décor. Éliminer ce qui l’alourdit. L’apprécier aussi.

Quatre. En couple ou pas, honorer ses polarités mâle et femelle. Cinq. À la famille en chair, à poil ou à plumes, exprimer son amour. Écrire un petit mot. Faire une surprise. Offrir des collots. Six. À l’entourage, amical ou social, partager une découverte. Envoyer un courriel. Poster une carte.

Sept. Au travail, saluer ses collègues. Aimer ce que l’on fait. Peu importe la tâche. Prendre une pause. Prêter une oreille attentive. Accepter un nouveau défi. Huit. En finances, classer ses papiers. Se payer en premier. Revoir ses habitudes. En laisser tomber une en désuétude.

Neuf. Côté créativité, écouter sa fantaisie. Composer des poèmes. Peindre des portraits. Écrire un blogue, un roman, un livre des qualités. Dix. Côté loisirs, danser la salsa. Apprendre l’équitation, le ski de fond. Jouer du violon.

Onze. Pour la joie de l’âme, alimenter sa petite flamme. Lire des textes enrichissants. S’abonner à des blogues inspirants. Écrire un journal de gratitude. Douze. Pour la paix de l’esprit, s’accorder le pardon. Aux autres aussi, bien entendu. À mesure que des fautes sont perçues.

Treize. Et pour l’amour de soi, le matin ou le soir, écouter de son cœur la petite voix. Lui demander comment elle va. Accueillir sa réponse, quelle qu’elle soit.

Voilà autant de façons de savourer l’éternel présent. C’est là que vous êtes. Ici. Maintenant. Dès que vous cessez de ressasser ce qui n’est plus ou d’imaginer ce qui peut être, vous suspendez le compteur des heures. Vous habitez le présent. Où rien ne flétrit. À l’abri du temps.

Fontaine intarissable du plus magique des élixirs, la vraie jeunesse vient d’une profonde transformation. Sagesse est son véritable nom.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Vous aimez? Merci de partager. Encore? Cliquez sur l’onglet NOS BOGS.


Filed under: Boguettes magiques

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dodo44 39820 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog