Magazine Amérique du nord

Présidentielle US :John Edwards rattrapé par un scandale sexuel ?

Publié le 19 décembre 2007 par Exprimeo

L'image “http://www.politics1.com/news/edwards-enquirer-cover.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

John Edwards est confronté à une révélation mettant en cause son comportement personnel dans le cadre d'une liaison intime au moment même où il s'affiche en famille dans le cadre de sa carte de voeux très largement diffusée sur le web notamment.
Ce jour, le National Enquirer publie à la une une révélation détaillée sur un scandale sexuel mettant en cause John Edwards : johnedwards
Ce scandale tombe à quelques jours des premiers votes et au moment même où John Edwards lançait une nouvelle campagne de communication (voir rubrique d'hier).
Une rumeur ancienne circulait. Mais désormais, le National Enquirer semble disposer de pièces solides (mails, écoutes téléphoniques ...) et évoque même uen paternité attribuée à John Edwards dans le cadre d'une liaison avec une femme de son équipe de campagne.
Face à l'ancrage de sa campagne et surtout l'extrême popularité de son épouse qui a lutté contre des épreuves de terribles maladies, l'enjeu de cette révélation est l'éventuel retrait pur et simple de John Edwards.
Dans cette hypothèse, la répartition de ses électeurs entre les autres candidats modifierait complètement la donne au sein du corps électoral démocrate.
Cette révélation intervient au moment où John Edwards est donné en seconde position dans l'Iowa et en progression généralisée.
Elle montre aussi la nouvelle étape dans les "campagnes négatives". Il y a quelques jours, Mike Huckabee, donneur de leçons sur l'éducation familiale, était exposé à des révélations sur le fait que son fils "ait torturé un chien dans un camp scout en 1998".
L'épisode de John Edwards montre l'impact des campagnes négatives.
La niche de la campagne négative c'est la différence considérable qui peut exister entre " l'objectivement probable et le subjectivement certain ".
Dans une époque qui se dit scientifique, la place de ce que le groupe social croit vrai n'a probablement jamais été aussi grande.
Le réel importe moins que ce qu'on croit qu'il est.
Les campagnes négatives occupent une place de plus en plus grande dans les démocraties modernes. C'est la reconnaissance qu'une élection est d'abord le refus d'un candidat plus que le vote positif en faveur de l'un des prétendants. Cette reconnaissance est loin d'être évidente puisqu'elle malmène sévèrement l'égo des candidats.
Leur place explique que désormais dans chaque staff d'un candidat des détectives sont recrutés pour enquêter sur le candidat pour prévenir et surtout enquêter sur les concurrents.
Cette technique d'élimination sans appel est redoutable et montre toute la brutalité spécifique des campagnes américaines.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Exprimeo 5182 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte