Magazine Poésie

Jeune mort (Pierre Jean Jouve)

Par Arbrealettres
Jeune mort (Pierre Jean Jouve)


Jeune mort

Lombes de satin, mèches, bouches et cernes
Si tendres! mais aussi la ligne de mon courage
Ne fléchit point sous la diversité de forme de mon
amour!
Adieu aimées, adieu muettes, et séduites,
Voici l’inconnue avec son grand manteau de jeune
fille.

(Pierre Jean Jouve)


Illustration: Marc Chagall



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Arbrealettres 2788 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine