Magazine

J'ai rêvé de toi

Publié le 25 mai 2010 par _djess_
Nous avons tous, sauf preuve du contraire, eu au moins une fois dans notre vie l'infini plaisir de rêver de baisers langoureux et de caresses interdites. Ne reste en général au réveil qu'un doux souvenir et parfois une envie d'encore. Rien de perturbant lorsque les protagonistes de nos rêves restent inconnus. Mais qu'en est-il lorsqu'il s'agit d'un collègue, d'un voisin, ou d'un ami? Avouez que l'expérience est troublante. Tout à coup, le regard sur cette personne change légèrement, même si l'on s'efforce de rester naturels. Vaut-il mieux simplement lui avouer avoir rêvé de lui, ou est-il préférable de laisser le temps nous retirer ce fantasme passager des entrailles? Et surtout, serait-ce vraiment une mauvaise idée de faire de ce rêve une réalité?J'y pense, mais mon esprit dérangé ne parvient pas à trancher...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


_djess_ 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte