Magazine Conso

On se lève tous pour Coline Serreau

Par Flowerpower
cs.jpg

De "La belle Verte" à "Saint Jacques la Mecque", la réalisatrice Coline Serreau trace un sillon très particulier dans le cinéma. Et son dernier opus en est un exemple formidable.

Solutions locales pour un désordre global est un film, un documentaire, patchwork d’interviews et de longs plans tendres sur des hommes, des plantes et des animaux. Ce film revigorant qu’il faut aller voir très vite présente le tableau inquiétant d’une planète, la nôtre où les paysans indiens se suicident étranglés par les grands semenciers, où est interdit la commercialisation de variétés anciennes de tomates ou de mais, où les terres agricoles deviennent stériles à force d’être trop et mal travaillées…. mais Coline Serreau ne s’arrête pas là. Toujours optimiste elle montre du Brésil à l’Inde comment partout des poches de résistance, de bon sens  en fait, donnent espoir.

Caméra à l’épaule Coline Serreau nous fait entrer dans l’intimité de  femmes et hommes, sentinelles utiles,  pour nous rappeler que nous sommes responsables de notre vie, de notre alimentation, de notre nature. Les solutions sont là, locales, pas toujours si simples à mettre en place quand on vit dans les villes mais indispensables pour éviter quelques futures catastrophes.

Agroécologie, biodynamie, compost, empreinte écologique … un abécédaire décliné et illustré par les interventions passionnantes de grandes consciences comme Pierre Rabhi ou Vandana Shiva, physicienne indienne,  ou de passionnés combattants de la terre fertile : Dominique Guillet fondateur de Kokopelli, Philippe Desbrosses, Lydia et Claude Bourguignon, spécialistes de la microbiologie des sols et encore une agronome brésilienne Ana Primavesi,professeur en gestion des sols et plein d’autres encore…

Si vous voulez être définitivement convaincus, regardez ces quelques extraits ...

Et si je peux encore essayer de vous convaincre, ce film est utile même si on est pas "écolo", il fait réfléchir, prendre conscience et c’est sans doute le plus important . Vous ne regardez plus jamais un champ ou un jardin comme avant après avoir vu SOLUTIONS LOCALES POUR UN DESORDRE GLOBAL….

et je laisse le mot de la fin à Coline Serreau "Les films d’alertes et catastrophistes ont été tournés, ils ont eu leur utilité, mais maintenant il faut montrer qu’il existe des solutions, faire entendre les réflexions des paysans, des philosophes et économistes qui, tout en expliquant pourquoi notre modèle de société s’est embourbé dans la crise écologique, financière et politique que nous connaissons, inventent et expérimentent des alternatives."


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Flowerpower 612 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte